Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamoureuse en devenir / monogame / rupture et reconstruction

Engagement
#

Mertik (invité)

le dimanche 01 septembre 2013 à 15h01

Bonjour,

Alors pour exposer la situation :

Nous : En couple depuis plusieurs années, un amour fusionnel, puis rupture, vie chacun de notre coté. On s'aime encore beaucoup, on voudrait reconstruire.

Elle : Me dis être polyamoureuse, dis qu'elle veut aimer plusieurs personnes, ne pas se mettre de barrière, laisser la nature faire. Que je suis la personne la plus importante pour elle et qu'elle m'aime énormement. Semble tomber amoureuse ou s'attache trop facilement à quelqu'un (genre 2 ou 3 rdv)

Moi : Monogame mais pas fermé. Comprends son point de vue mais ne le partage pas. L'impression qu'elle ne sait pas réellement ce qu'elle souhaite (polyamour, libertinage, vie de couple plus libre, mélange de tout?). Je veux partager avec elle (trio, etc) mais j'ai du mal avec l'idée du polyamour et des aventures en dehors du couple.

Le problème actuel, notre relation n'est pas reconstruite et nous parlons de la possibilité de se remettre ensemble. Sauf que le coup du polyamour, j'ai du mal à l'accepter. J'ai l'impression qu'elle essaye de se coller une étiquette pour justifier le fait de vouloir plusieurs partenaires sexuels (désolé pour les polyamoureux). L'impression qu'elle confond sex et coucher avec une personne pour qui elle ne ressent rien et véritable amour.

Elle ne me parle que de polyamour mais pas de libertinage, on parle de trio, de partager ensemble mais elle ne s'exprime pas sur le fait d'aller voir ailleurs seul(e).

Je souffre actuellement de la situation. Elle dis ne pas vouloir me faire souffrir, mais je me sens délaissé. Actuellement elle est à une soirée avec un ami qu'elle apprécie beaucoup et avec qui elle a eu des relations mais ne souhaite plus en avoir. Elle voulait que je vienne mais je n'ai pas envie de le voir. Elle ne semble pas comprendre pourquoi.

Je lui dis que je souffre mais m'ignore complètement au bénéfice de sa soirée.

Je suis quelqu'un de patient qui souhaite la comprendre, qui voudrait vraiment reconstruire avec et voir sur le long terme comment se passe le polyamour (elle me dis qu'elle sait qu'elle pourrait ne pas rencontrer de personne durant 1 an par exemple). Je ne suis pas fermé à l'idée mais j'ai l'impression qu'elle met la charrue avant les boeufs et plonge tête baissée dans sa vision "parfaite" du polyamour, à savoir, que des avantages et aucun inconvénients. L'impression qu'elle cache encore des éléments et ment sur certaines choses.

Je pense qu'on devrait dans un premier temps reconstruire quelque chose de solide avant d'envisager le polyamour mais elle ne semble pas comprendre et semble surexité à l'idée d'être polyamoureuse.

Que puis-je faire avec elle, j'essaye de lui parler, elle m'écoute, mais ne semble pas comprendre. Elle sait que certaines situations vont me faire souffrir et pourtant le fait quand même.

Désolé si mon message n'est pas clair ou en rapport direct avec le site.

#
Profil

wolfram

le dimanche 01 septembre 2013 à 16h41

Bonjour,

Quelle est la cause de votre rupture, qui en a eu l'initiative ?

En règle générale, les ruptures ont lieu pour de meilleurs raisons que le fait de se remettre ensemble (c'est une généralité pas un systématisme ; il peut y avoir des retours réussis).
En règle générale, ce sont des inquiétudes liées aux incertitudes de la nouvelle vie qui poussent à reprendre une situation où l'on se trouvait en sécurité et, toujours en règle générale, la personne à l'origine de la séparation est celle qui a le plus besoin d'une "base arrière".

Je te rejoindrais sur l'idée que le polyamour sur base de couple demande que celui-ci soit solide.

En résumé, ta compagne est-elle bien dans une démarche polyamoureuse ou dans une phase de découverte avec un besoin de plan B ?

Il est étonnant, si son projet est la reconstruction, qu'elle ne soit pas, selon ce que tu écris, à l'écoute de tes inquiétudes et dans la recherche, par le dialogue, de la compréhension de tes états-d'âmes (la sortie avec cet ex-amant par exemple).

#

Mertik (invité)

le dimanche 01 septembre 2013 à 17h25

Merci pour ta réponse.

La séparation à eu lieu après 1 an de grosse galére sentimentale, d'une situation pro et perso pas terrible (24/24 ensemble, plus de soutiens l'un envers l'autre) puis au final, elle m'avait avoué être attirée par un autre, puis m'as trompé avec un autre homme.

J'ai essayé d'acepter tout ça mais sans succés et la situation sest embourbée.

J'avais l'impression de revivre la ême situation récemment, et c'est d'un commun accord que nous nous sommes séparés.

Je ne sais pas si elle est dans une démarche de polyamour, de découverte, de libertinage simple, etc. Je pense qu'elle ne sait pas elle même, elle a toujours était comme ça, plus ou moins.

La je lui ai parlé de mon malaise, de ce que je ressens, j'ai des réponses bréves qui me disent qu'elle ne sait pas quoi faire. Je lui demande comment elle compte gérer son polyamour si elle n'arrive pas a gérer une relation, elle me répond "sans un partenaire extremement jaloux"

Je viens de lui dire qu'il serait plus sage de reconstruire avant d'envisager le polyamour ou autre, mais pas de réponse.

Je pense qu'elle est plus dans une démarche de découverte avec plan B ou alors peut être qu'elle est capable d'aimer plusieurs pesonnes en même temps, même si, lorsqu'elle s'est attachée à d'autres hommes, c'était dans de mauvaises circonstances et pour de mauvaises raisons.

#
Profil

Green-Man-Outside

le dimanche 01 septembre 2013 à 18h08

Salut Mertik.

Pas sûr qu'un tiers puisse t'éclairer, mais peut-être l'échange de permettra de trouver des réponses en toi.

D'abord, qu'entends-tu par "fusionnel" ? Et au passage, vous avez quel âge ?


Le problème actuel, notre relation n'est pas reconstruite et nous parlons de la possibilité de se remettre ensemble.

Donc, même d'un point de vue monogame, puisque vous n'êtes plus ensemble, elle n'a pas de compte à te rendre sur cette soirée et cet ami que tu évoques. Ta souffrance, c'est ton problème, pas le sien.

Ce n'est pas parce que tu souffres qu'elle a l'intention de te faire souffrir. D'un autre côté, comme j'ignore votre degré de maturité, la présence d'un jeux psychologique est toujours envisageable.

Pour aller à l'essentiel : tu n'es visiblement pas prêt à "partager". Ni à être séparé d'elle.


Semble tomber amoureuse ou s'attache trop facilement à quelqu'un (genre 2 ou 3 rdv)

Trop facilement selon quels critères ? Les tiens visiblement. Peut-être pas les siens. Les gens ont des fonctionnements qui leur sont propres, au-delà de la norme qui voudrait qu'il y ait un temps "raisonnable". Ma partenaire actuelle est tombé amoureuse au premier RDV, et je sais qu'elle est sincère. Parce qu'elle tend à fonctionner comme ça, c'est tout. D'autres mettent des mois avant de s'ouvrir à l'autre. Et certains ne s'attachent jamais.

Vous avez des besoins. Sont-ils compatibles ? Si tu veux l'exclusivité ou uniquement des trios (avec une seconde fille ? un second garçon ? au cas par cas ?) et qu'elle veut pouvoir coucher avec d'autres seule, il y a une incompatibilité. Votre histoire s'achève donc ici.

Si derrière ces exigences il y a des besoins plus profonds, vous allez être confrontés à ceci : si tu as besoin de sentir que tu es celui qui compte le "plus" (je rentre pas dans le débat inter-polyamoureux entre les versions avec relation prioritaire et sans ^^) et que tu peux accepter beaucoup si elle entretient cette certitude, c'est une porte de sortie... en apparence. Parce que je perçois des insécurités chez toi, une dépendance à son égard, et cela, elle ne pourra jamais le combler, parce que nos insécurités sont irrationnelles, personnelles et intérieures.


Je suis quelqu'un de patient qui souhaite la comprendre, qui voudrait vraiment reconstruire avec et voir sur le long terme comment se passe le polyamour (elle me dis qu'elle sait qu'elle pourrait ne pas rencontrer de personne durant 1 an par exemple). Je ne suis pas fermé à l'idée mais j'ai l'impression qu'elle met la charrue avant les boeufs

Le long terme ? N'est-ce pas toi qui met la charrue avant les boeufs ? Rien ne garantit qu'une relation (ouverte ou exclusive) ne dure.


Elle sait que certaines situations vont me faire souffrir et pourtant le fait quand même.

Tu voudrais qu'elle s'oublie pour toi ?


L'impression qu'elle cache encore des éléments et ment sur certaines choses.

Soit tu sais qu'elle ment et tu en tires les conséquences selon tes propres valeurs, soit tu n'as que des soupçons nés de cette sorte d'angoisse abandonnique que tu traverses, auquel cas une relation même monogame n'est pour l'instant pas envisageable. Sans confiance, quel intérêt d'avoir une relation ?


J'ai l'impression qu'elle essaye de se coller une étiquette pour justifier le fait de vouloir plusieurs partenaires sexuels (désolé pour les polyamoureux). L'impression qu'elle confond sex et coucher avec une personne pour qui elle ne ressent rien et véritable amour.

Tout à fait possible. Attention, je ne dis pas que c'est son cas, mais j'ai rencontré plusieurs "polyamoureuses" qui abusaient du terme. Je pense à une fille qui souffre de nymphomanie (ce n'est pas une image!) et utilise le terme pour repeindre son comportement en rose (parce que dans polyamour il y a amour). A une autre qui baratine sur la transparence des relations alors qu'elle se comporte de manière ultra-narcissique sans prendre ses partenaires en considérations et garde seulement les relations qui lui apportent un soutien professionnel.

D'une part, le terme peut être galvaudé - comme tout terme, toute idéologie, tout concept. D'autre part, le terme en lui-même est critiquable - comme toute idée, etc. Perso je suis convaincu de l'aspect polygame d'homo sapiens en tant qu'espèce et considère que la monogamie n'est possible que sous certaines conditions sociales et psychologiques. Après, que l'on parle de / choisisse le polyamour, la polygamie, l'union libre, la non-exclusivité, le libertinage ou toute autre approche impliquant plus de deux partenaires potentiels, c'est un question de sensibilité et de définition.

Bref, oui, il se peut que ton ex (dont on ignore l'âge, j'insiste) ait découvert le mot polyamour sur internet et l'emploi pour s'autoriser à faire des expériences (ce qui est parfaitement légitime) tout en te laissant miroiter la possibilité d'une histoire entre vous. Et là, toute la question est de savoir si elle veut vraiment revenir avec toi, si c'est une feinte pour te faire passer la pilule de la rupture ("soit pas si triste, c'est pas fini") ou carrément un jeu visant à te proposer une relation dans des termes que tu n'accepteras pas (le "polyamour") pour se donner le droit de rompre définitivement en considérant que c'est de ta faute puisque tu n'étais pas capable de vivre ce qu'elle te proposait. Oui, ça existe. Et on serait surpris de voir ce que ceux qui "quittent" peuvent parfois faire pour se déculpabiliser. :-/

Au passage, je tique quand je lis "je t'aime beaucoup". En général - mais je veux bien lire le témoignage des autres membres de ce forum - quand on est amoureux on dit "je t'aime" tout court. Voire on ne dit rien. Je t'aime beaucoup, c'est ... bizarre. Surtout après une histoire "fusionnelle".

Mais revenons-en à toi. Parce qu'en lisant ce qui est écrit ci-dessus, tu pourrais être tenté de te perdre dans un questionnement sur ton ex, sur ce qu'elle veut vraiment. Alors que la seule vraie question c'est : toi, que veux-tu ? Si tu formules clairement ta demande, quelle réponse obtient-tu ? Et pourquoi diable te sens-tu exclu si elle va voir ailleurs ? Pourquoi est-ce si problématique que votre histoire s'achève ici ? ;)

#
Profil

Green-Man-Outside

le dimanche 01 septembre 2013 à 19h01

J'avais pas vu ton second message, au temps pour moi.


J'ai essayé d'acepter tout ça mais sans succés et la situation sest embourbée.

Tu as essayé d'accepter un truc qui te déplaisait/blessait fondamentalement. Tu as dit "oui" alors que tu pensais "non". Pourquoi ? (j'ai une idée de la réponse, mais je préfère demander plutôt que présumer").


Je lui demande comment elle compte gérer son polyamour si elle n'arrive pas a gérer une relation, elle me répond "sans un partenaire extremement jaloux"

D'un côté c'est vrai que chaque relation est différente. Elle peut ne pas gérer cette relation (au passage, vous êtes censésla gérer à deux, comme des adultes responsables) et en vivre d'autres qui se passent très bien.
De l'autre, à partir du moment où elle sous-entend que tu es extrêmement jaloux, que cela soit vrai ou non importe peu, ça veut dire deux choses : qu'elle te considère comme jaloux ou veut te faire te sentir comme tel. Et que le vers est déjà dans le fruit. Comme cette infidélité que tu évoques. A partir du moment où elle t'as trompé dans votre cadre monogame, je comprends que tu ne lui fasses pas confiance. Du coup, proposer une union ouverte revient un peu à essayer de légitimer rétroactivement ce qui n'était de toute manière pas légitime à l'époque... :-/
Et t'accuser de jalousie alors qu'elle t'a trompé...
Quand as accusé toute personne refusant les unions libres de jalousie possessive... "Yeux au ciel".


Je viens de lui dire qu'il serait plus sage de reconstruire avant d'envisager le polyamour ou autre, mais pas de réponse.

Hum... ce qui est plus sage c'est d'arrêter les frais. Visiblement, vous n'êtes pas faits l'un pour l'autre. Mais... admettons que vous soyez masos, enfin, toi surtout. En quoi il faudrait "reconstruire" sans polyamour puis passer au polyamour ? Elle sait qu'elle ne se contentera plus d'un partenaire et en tout cas qu'elle se sentirait enfermée dans une relation monogame. En disant "reconstruire avant d'envisager le polyamour ou autre" tu veux juste te remettre avec elle dans un cadre qui n'a pas fonctionné (elle t'a trompé) et dont elle sait déjà ne pas vouloir. Ce n'est pas ce que j'appelle une reconstruction. Tu essayes juste de plier la réalité à ce que tu espères. Tu fais fausse route. Si vraiment tu tiens à être en relation avec elle (parce que je n'ai pas du tout l'impression que cela soit réciproque) alors tu n'as pas le choix : la relation sera non-exclusive ou ne sera pas.

La vraie question demeure : pourquoi diable t'évertuer à t'investir dans un bateau qui sombre ? T'investir avec quelqu'un qui n'attend pas de la relation les mêmes choses que toi ? (une fois de plus, je pense connaître la réponse mais je pose la question)


même si, lorsqu'elle s'est attachée à d'autres hommes, c'était dans de mauvaises circonstances et pour de mauvaises raisons

Si cette phrase concerne le "pendant que nous sortions ensemble" de votre relation, je ne vois pas pourquoi tu pourrais considérer ces attachements positifs ou motivés par de bonnes raisons. Ce n'est pas parce que tu as été blessé que c'était des "mauvaises raisons". Je ne dis pas non plus que c'en était des bonnes, simplement que tu es juge et partie.

#

(compte clôturé)

le dimanche 01 septembre 2013 à 19h10

Ce n'est pas inutile de se chercher, ni elle, ni toi. Enfin je le vois comme ça. Par contre, je pense qu'avant de reconstruire réellement qque chose de sérieux et sur la durée, vous devriez vous comprendre et vous connaitre. Sache Mertik que certains poly s'attachent plus aux sentiments et à ce que l'amour provoque à l'intérieur plutôt qu'aux relations sexuelles multiples.
Pour moi, sentiments n'entrainent pas obligatoirement sexe et je conçois mes relations affectives comme constantes, voir évolutives, mais sur la durée.
Bon, je suis un peu à part dans cet univers... et mes propos n'engagent comme d'habitude que moi et ma vision de l'amour.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 01 septembre 2013 à 20h53

Green-Man-Outside
En quoi il faudrait "reconstruire" sans polyamour puis passer au polyamour ? Elle sait qu'elle ne se contentera plus d'un partenaire et en tout cas qu'elle se sentirait enfermée dans une relation monogame. En disant "reconstruire avant d'envisager le polyamour ou autre" tu veux juste te remettre avec elle dans un cadre qui n'a pas fonctionné (elle t'a trompé) et dont elle sait déjà ne pas vouloir. Ce n'est pas ce que j'appelle une reconstruction. Tu essayes juste de plier la réalité à ce que tu espères. Tu fais fausse route. Si vraiment tu tiens à être en relation avec elle (parce que je n'ai pas du tout l'impression que cela soit réciproque) alors tu n'as pas le choix : la relation sera non-exclusive ou ne sera pas.

Je voulais répondre un truc comme ça, mais Green Man m'a ôté les mots de la bouche...euh, du clavier ! :)
(A l'exception du fait que je ne m'avancerais pas sur la question de la réciprocité : rien ne dit qu'elle n'a pas envie de reprendre une relation avec toi, elle seule le sait, et peut-être en as-tu une petite idée, mais ce n'est pas nous qui, sur la base de ton seul discours, pourrons affirmer quelque chose à ce sujet !)

A un détail près, je pense donc comme Green Man. "Reconstruire" ne nécessite absolument pas une période d'exclusivité.
Quand tu "reconstruis" une relation amoureuse, dans un cadre "mono" (exclusif), est-ce que tu cesses pour autant de fréquenter tes amis, ta famille....?
Ne me dis pas que oui, que tu te coupes du monde !

Reconstruire quelque chose n'implique en rien d'être exclusifs. Cela implique d'être attentif l'un à l'autre (ce qui ne veut pas dire être à disposition 24/7, car comme le disait si bien Green Man c'est à chacun de gérer ses ressentis ; l'autre peut en tenir compte, mais il ne devrait pas en pâtir).

#

ginette (invité)

le dimanche 01 septembre 2013 à 22h44

bonsoir
je suis mariée et je vis une relation avec un homme marié polyamoureux..
j ai appris recemment, que sa femme et lui sont polyamoureux depuis de nombreuses années..
L avantage dans ce genre de relation est que sa femme est au courant que son mari a une 'AMOUREUSE ' et lui,c pareil.il accepte très bien l amoureux de son épouse..aucune jalousie entre eux;
Le problème est que moi, je le suis, tres jalouse et possesive.
C est incompatible avec l esprit polyamoureux.
c un combat permanent de lutter contre cet esprit de possession ..:
C est épuisant de devoir sans cesse lutter contre les angoisses qui m assaillent souvent...
j y arriverais,j en suis sure a prendre une certaine distance qui sera aussi source de stress;;car ce n est pas réellement ma nature d étre indifferente ..

#

Mertik (invité)

le dimanche 01 septembre 2013 à 23h18

Merci pour vos réponses.

Pour info, j'ai 27 et elle 25, plusieurs années de relation et un gros clash l'année dernière avec tromperie.etc.

Jusque réemment elle mentait encore (il y a deux mois) sur le fait de ne pas vouloir voir d'autres hommes alors qu'elle en voyait un. Je la "soupçonne" d'avoir mis une annonce sur le net parce que la coincidence, je n'y crois pas (même âge, mot pour mot ce qu'elle me ressort le lendemain sur le polyamour, sa vision de la relation, etc). Donc je pense que oui, elle ment encore et cache encore des éléments, elle à toujours plus ou moins fonctionnée comme ça.

Elle dit m'aimer plus que tout et voudrait que je le comprenne, je l'ai écoutée, j'essaye de comprendre, même is c'est dur. Elle dit qu'elle pourrait ne pas rencontrer quelqu'un avant 1 an peut être plus, mais j'ai du ma à y croire.

[quote]Donc, même d'un point de vue monogame, puisque vous n'êtes plus ensemble, elle n'a pas de compte à te rendre sur cette soirée et cet ami que tu évoques. Ta souffrance, c'est ton problème, pas le sien[/quote]

Sauf qu'il y a quelques temps, lorsqu'elle me disait ne pas vouloir de nouvelle relation, elle m'a posé un énorme lapin pour aller voir ce gars....
Et hier, me proposait de l'accompagner pour sa soirée, en compagnie de cette même personne.

Donc, elle ne comprends pas que je ne veuille pas oir cette personne our diverses raisons.

[quote]Elle sait que certaines situations vont me faire souffrir et pourtant le fait quand même[/quote] Non, pas du tout, mais elle ne semble absolument pas tenir compte de mon ressenti, mais absolument pas. Elle semble tellement aveuglée par cette vision parfaite du polyamour et de sa capacité à aimer un peu tout le monde qu'elle en oublirait presque de gérer ses relations.

Donc oui, je suis jaloux, jaloux parce qu'elle me mentait encore, jaloux pour ce lapin, jaloux pour le passé. Je n'aime pas l'idée qu'elle veuille un peu imposer sa vision du polyamour comme étant "la" version parfaite de l'amour tout en négligeant ce qui s'est passé et ce que je peux ressentir.

Je suis loins d'être fermé sur les unions libres, le polyamour, etc, mais en douceur et pas en imposant sa vision aussi brutalement sans prendre en compte les sentiments de l'autre.

[quote]Quand tu "reconstruis" une relation amoureuse, dans un cadre "mono" (exclusif), est-ce que tu cesses pour autant de fréquenter tes amis, ta famille.... ?
Ne me dis pas que oui, que tu te coupes du monde ![/quote]

Non c'est bien vrai. Juste que j'aurais pensé qu'après m'avoir parlé honnêtement de sa vision, elle ne m'aurais pas laissé comme une vieille chaussette dés le lendemain en m'ignorant totalement, en ignorant mes sentiments et surtout, en ne sachant pas quoi faire ou dire hormis le 'tu es extremement jaloux" La ou je l'ai écoutée pendant plusieurs heures me parler de sa vision des choses et essayé de comprendre.

Lorsqu'elle dit m'aimer, me dis qu'elle sait que c'est moi qu'elle aime et voudait continuer avec moi, j'y crois, mais lorsque je sens qu'elle ne prête pas attention à mes sentiments et ne sait pas comment agir, j'ai l'impression qu'elle veut juste quelqu'un pour l'accompagner dans sa nouvelle démarche polyamoureuse.

Je ne parle pas de reconstruire sans polyamour, mais reconstruire en douceur et non pas en imposant directement son point de vue trop parfait de la chose comme elle le fait (elle idéalise toujours toutes les idées qu'elle peut avoir en ne voyant que ce qui est possitif sans voir le négatif autour jusqu'au jour ou...)

[quote]Reconstruire quelque chose n'implique en rien d'être exclusifs. Cela implique d'être attentif l'un à l'autre (ce qui ne veut pas dire être à disposition 24/7, car comme le disait si bien Green Man c'est à chacun de gérer ses ressentis ; l'autre peut en tenir compte, mais il ne devrait pas en pâtir).[/quote]

Sauf que la j'ai l'impression qu'elle est content d'avoir exposé son point de vue sur la chose et de ce fait se sent plus libre d'un coup de faire ce que bon lui semble du jour au lendemain.
Alors non, elle ne dois pas être à ma disposition 24/7 mais au moins essayé de comprendre mes ressentis, hors ce n'est pas le cas et n'est pas réellement attentive à moi, juste, elle, son bonheur, les moments qu'elle passe.

J'ai l'impression d'avoir été la pour l'écouter, la rassurer en exposant mon point de vue mais uniquement pour qu'elle puisse se sentir libérée de ce poids qui pesait en elle. Le reste importe peu et le reste, c'est moi...

Comme disait Green-man, une relation ce gére à deux, en adultes responsables, j'ai juste l'impression de la gérer seule cette situation alors que de son coté, elle ne pense qu'a s'amuser et profiter de sa nouvelle vision du polyamour ou tout simplement de ses amis.

J'ai parfois l'impression d'être une roue de secours, la personne qui l'écoute, la réconforte, lui permet de s'épanouir pour la voir s'envoler sans moi et m'ignorer uand j'ai besoin d'elle.

Pour l'exemple de cette soirée, je lui ai demandé à 15h ce qu'elle faisait ce soir, si elle voulait la passer avec moi, elle me répond qu'elle est invitée ailleurs et que je peux la rejoindre (en sachant qu'il était la). Je lui ai envoyé plusieurs sms parce que je voulais lui parler, lui dire que je ne pouvais pas accepter et lui expliquer pourquoi, je n'ai eu que peu de réponses et même en étant seule chez elle, je n'ai eu aucun soutiens, pas dappel, pas de réconfort, pas de compréhension, juste des messages me disant, "je ne ais pas quoi faire je ne veux pas te faire souffrir" pour finir par un "tu es extrâmement jaloux".

Désolé si tout est confus, je n'ai pas dormis de la nuit.

#
Profil

wolfram

le lundi 02 septembre 2013 à 00h01

Je crois que tu es dans une situation merdique.

Elle parle, tu l'écoutes et elle ne t'entend pas. Si c'est bien ainsi que cela se passe, cela ressemble totalement à la situation que j'évoquais plus tôt : la porte de sortie avec gestion de sa culpabilité sur laquelle elle a mis un nom réparateur (le polyamour).

Elle te met dans une situation délicate, celle de découvrir une nouvelle façon d'aimer que tu ne demandais pas à connaître. Si sa démarche était honnête là-dedans, elle ne commencerait pas par te poser un lapin pour passer sa soirée avec un autre. La motivation c'est faire des efforts pour atteindre un but. Si elle est motivée par votre relation, elle ferait des efforts pour la maintenir. Le moteur de la motivation c'est le manque. Un lapin n'est pas la meilleur façon de démontrer le manque.

Si tu l'aimes, profite des moments qu'elle t'accorde. Et apprend à l'oublier parce que le polyamour demande d'abord du respect et là, il me semble que tu n'en reçois pas.

#

Mertik (invité)

le lundi 02 septembre 2013 à 00h14

Merci pour ta réponse.

Ce lapin, c'était il y presque 2 mois, je voulais me rapprocher d'elle, il me semblait qu'elle aussi. Nous n'allions pas bien tous les deux. Le rdv était fixé depuis plusieurs jours et le type à débarqué le jour même par sms en l'invitant avec d'autres personnes.

Elle voulait que je vienne, j'ai refusé en lui disant qu'il fallait qu'elle se fasse des amis, que je ne voulais pas contrôler sa vie, etc. Sauf que son idée c'était de toute façon de coucher avec lui par la suite.

J'ai aussi couché avec d'autres personnes durat notre séparation et encore récemment (idem pour elle). Elle semblait vraiment heureuse que je l'écoute, était proche de moi même si la soirée s'est passée un peu curieusement (de mauvais sentiments du passé qui reviennent) et elle est partie brusquement.

Je pense que oui, c'est une porte de sortie pour qu'elle déculpabilise de m'avoir trompé (le remord la ronge depuis un an) et de m'avoir fait souffrir?

Malheuresement, c'est une personne qui ne pense qu'en plaisir immédiat, la satisfaction personnelle le plus rapidement possible. Peu patiente, n'écoute pas les autres et voudrait qu'on comprenne impréativement son point de vue.

Clair que je suis dans une situation merdique... Et pourtant, je l'aime.
Je pense comme toi, du respect, je n'en reçois pas et je pense qu'en m'exposant sa vision du polyamour, elle va en profiter pour "vivre" pleinement sans se prendre la tête (voir son ancien sex-friend, voir éventuellement son nouveau) sans culpabiliser et en pensant que, puisque je connais son point de vue, je dois l'accepter et que ma jalousie ne sera pas justifiée du fait que, même si elle couche ailleurs (sans sentiments, juste pour le fun) elle m'aime plus que tout.

#
Profil

Len

le lundi 02 septembre 2013 à 00h27

Oui je crois que dans ta situation et au vue des éléments que je peux lire (et c'est plus facile à dire qu'à faire), j'arrêterai la communication (écrit/sms/téléphone/internet) pendant un temps.

Je serais à son écoute, j'aurais une oreille attentive si elle m'en envois le signale, sans trop m'investir dans sa vie.

Vous en êtes visiblement arrivé à un point où la communication est presque impossible.

La laisser, vivre ta vie, réfléchir ta vie de couple avec elle, prendre du recul et penser que la vie continue et que votre relation est arrivé à un point où elle devait évoluer/changer pour que vous vous sentiez heureux ensemble.

Elle a évolué, tu en ressens déjà les conséquences (pas forcément agréable), et rien n'est figé, tout est possible.

Prends soin de toi.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 septembre 2013 à 00h39

Un truc me gêne...

Mertik
Ce lapin, c'était il y presque 2 mois, je voulais me rapprocher d'elle, il me semblait qu'elle aussi. Nous n'allions pas bien tous les deux. Le rdv était fixé depuis plusieurs jours et le type à débarqué le jour même par sms en l'invitant avec d'autres personnes.

Elle voulait que je vienne, j'ai refusé en lui disant qu'il fallait qu'elle se fasse des amis, que je ne voulais pas contrôler sa vie, etc.

Au départ j'étais d'accord avec wolfram que si elle dit qu'elle veut reconstruire et qu'elle te pose un lapin, c'est pas correct de sa part.

Mais là, tu nous expliques en gros que c'est toi qui lui as dit : "Mais non c'est pas grave, va avec tes amis on se verra une autre fois" ?

Si elle s'est sentie "autorisée" par toi à annuler le rdv, je ne vois plus où est le problème...

Bref cette histoire de lapin n'est pas claire.

#

Mertik (invité)

le lundi 02 septembre 2013 à 01h32

Pour l'histoire du lapin :

On devait se voir, c'était prévus depuis plusieurs jours.

Par le passé elle m'avait reproché de vouloir contrôler sa vie, de l'empêcher d'avoir des amis. Qu'elle n'avais personne, etc.

J'étais donc au lieu du rdv, j'ai reçu son appel me disant qu'elle serait en retard et qu'elle avait reçu, quelques minutes avant l'invitation d'ue personne.

Je me suis dis que j'avais déjà poiroté 30 / 45 minutes pour rien alors que madame serait en retard.
Elle me dis hésiter à y aller pour se faire des amis, vu qu'elle n'en avait pas à l'époque et me demande de venir avec elle.

Je lui dis qu'il faut quand même qu'elle fasse un choix, entre moi ou son groupe d'amis qu'elle ne connait pas encore. Je lui ai dis, en pensant bien faire, de penser à elle un peu et de se faire un cercle d'amis. Je voulais bien faire et lui prouver que non, je ne suis pas cette personne.

Malgré tout, oui autorisation, il y a eu, plus ou mois, mais elle devait faire un choix entre un rdv prévus depuis plusieurs jours, me laisser en plan alors que j'avais refusé une soirée pour être avec elle et un rdv prévus quelques minutes avants avec des inconnus et un mec avec qui elle se voyait déjà coucher (pour des questions d'égo m'avouera t'elle plus tard, pour se prouver qu'elle peut séduire et plaire).

Je ne me voyais pas dans la position du type qui devait dire "non, viens avec moi" mais pas non plus dans la situation ou je pouvais dire "oui pas de problème, je comprends parfaitement.

Elle devait faire un choix.

#

Mertik (invité)

le lundi 02 septembre 2013 à 04h03

Dans le fond et ce qui peut paraître curieux, c'est que malgré tout, j'ai plus ou moins vécu ce genre de situation de me retrouvé plus ou mois attaché à d'autres, du polyamour?

Vu, que j'aime toujours cette fille mais que j'ai rencontré une autre personne avec qui j'ai passé de très bon moments (restos, ciné, ballades, soirées intimes, week end) et que j'appréciais beaucoup passer du temps avec, elle était présente dans une période de doute et me faisais passer de très bons moments et inversement.

J'ai ressenti une grande peine lorsqu'elle est partie pour démarrer sa nouvelle vie ailleurs et elle aussi. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi j'étais attaché à cette fille et pas à l'autre personne que je voyais uniquement pour coucher. Je n'ai pas compris pourquoi j'ai ressenti de la tristesse à l'idée de ne plus la voir et de partager des moments avec elle.

Je voyais encore mon "actuelle" on va dire de temps en temps et j'étais en contact quotidien avec elle, on passait de bons comme de mauvais moments par contre, je sais que je l'aime toujours.

Je pense que je vis plus ou moins la même situation qu'elle, à un degré différent.

Je suis également très attaché à une collègue avec qui je m'entends très bien, j'ai souvent envie de la voir en dehors du travail, rire comme on le fait. D'ailleurs certains collègues pensent que nous sommes en couple.

J'ai souvent envie de la serrer contre moi, d'être plus proche d'elle, de partager des moments avec elle (resto, film, etc). Sans pour autant aller plus loin, même si l'idée de coucher avec elle ne me déplaît pas, ce n'est pas ce qui me motive le plus.

Avoir une relation plus douce en fait, être tendre avec elle mais sans plus.

J'apprécie mes autres collègues féminins, mais pas autant qu'elle.

C'est con.... Mais je me rend compte qu'au fond de moi, je suis ce genre de personne.

Ce qui me fait peur, c'est que j'aime mon actuelle bien plus (je pense) que les autres et que je veux partager beaucoup plus avec qu'elle qu'avec les autres. Sauf que je ne sais pas si de son coté, c'est la même chose. Avec mon actuelle, j'ai envie de partager beaucoup, vivre des choses intenses et profondes, comme avec les autres mais dans une moindre mesure.

J'ai peur de ce changement qui est brutal malgré tout et dans une période d'instabilité relationnelle.

Mais je pense qu'avec du temps et de la patience, ça pourrait se faire.

#
Profil

Green-Man-Outside

le mardi 03 septembre 2013 à 02h20

Salut Mertik. C'est pratique que tu aies développé, du coup je vois mieux ce qui se trame.

Je vais faire court, au regard de tes longs messages.

Premier axe :


Jusque réemment elle mentait encore (il y a deux mois) sur le fait de ne pas vouloir voir d'autres hommes alors qu'elle en voyait un.

Pourquoi tu veux rester avec une fille qui a ce genre de comportement ?


elle m'a posé un énorme lapin pour aller voir ce gars....

Pourquoi veux-tu rester avec une fille qui a ce genre de comportement ?


J'ai parfois l'impression d'être une roue de secours, la personne qui l'écoute, la réconforte, lui permet de s'épanouir pour la voir s'envoler sans moi et m'ignorer uand j'ai besoin d'elle.

Pourquoi rester avec elle si tu ressens ça ?

Malheuresement, c'est une personne qui ne pense qu'en plaisir immédiat, la satisfaction personnelle le plus rapidement possible. Peu patiente, n'écoute pas les autres et voudrait qu'on comprenne impréativement son point de vue.

Pourquoi fréquenter ce genre de personne ? (si tu ne peux te contenter d'une bonne partie de jambe en l'air sans attachement, hein, je ne dis pas qu'il ne faut jamais fréquenter "ce genre de personne" au contraire hahaha)

Bon, en gros j'arrête, t'as compris où je veux en venir. Comme dit Wolfram, si elle était motivée par votre relation, elle ferait des efforts pour la maintenir. Quand il y a contradiction manifeste (comme c'est le cas) entre le discours d'une personne et son comportement, fie-toi à son comportement. Non pas que le discours soit forcément mensonger - c'est bien plus subtil que ça en général - simplement c'est avec son comportement que tu seras, dans les faits, confronté.

Wolfram
le polyamour demande d'abord du respect et là, il me semble que tu n'en reçois pas

(+) (+) (+) (+) (+)

Alors bien sûr, ce serait trop simple que je te dise "barre-toi". Personne ici n'est censé te déresponsabiliser. Maintenant, pose-toi la question : pourquoi ? Pourquoi t'es dans cette histoire ? Pas il y a un an ou quoi, non, maintenant, depuis votre rupture, pourquoi t'es là-dedans ?
Est-ce que tu t'aimes Mertik ? :-)

#
Profil

Green-Man-Outside

le mardi 03 septembre 2013 à 02h57

Deuxième axe :

Mertik, as-tu déjà entendu parler des "jeux psychologiques". Non, il ne s'agit pas des pages de test "psycho" de Femme Actuelle (le magasine officiel de la domination masculine).

Il s'agit d'une notion issue de l'Analyse transactionnelle. Pour faire très très très simple, un jeu, c'est quand on fait quelque chose (de "bien" ou de "mal", peu importe) avec une intention cachée.

Par exemple :


Sauf qu'il y a quelques temps, lorsqu'elle me disait ne pas vouloir de nouvelle relation, elle m'a posé un énorme lapin pour aller voir ce gars....
Et hier, me proposait de l'accompagner pour sa soirée, en compagnie de cette même personne.

Bien sûr, il est possible que ton ex soit réellement stupide au point de penser que malgré ton discours tu accepterais de rencontrer ce tiers. Ou alors qu'elle soit réellement sourde et n'entende pas quand tu lui parles.

Mais, hélas, il est plus probable qu'il s'agisse d'un jeu : celui de te proposer un truc dont elle sait que tu le refuseras pour te blâmer à ce propos ("t'es jaloux"). Te mettre dans un situation impossible. Ou pire, en espérant que tu acceptes et que tu te battes avec ce tiers (rigolez pas, il existe un jeu intitulé "battez-vous!").

Mais d'une part un jeu se joue toujours à deux - voire plus - et d'autre part, il semble qu'elle n'ait pas le monopole des manoeuvres :


Je lui dis qu'il faut quand même qu'elle fasse un choix, entre moi ou son groupe d'amis qu'elle ne connait pas encore. Je lui ai dis, en pensant bien faire, de penser à elle un peu et de se faire un cercle d'amis. Je voulais bien faire et lui prouver que non, je ne suis pas cette personne.

Malgré tout, oui autorisation, il y a eu, plus ou mois, mais elle devait faire un choix entre un rdv prévus depuis plusieurs jours, me laisser en plan alors que j'avais refusé une soirée pour être avec elle et un rdv prévus quelques minutes avants avec des inconnus et un mec avec qui elle se voyait déjà coucher

En gros, tu lui dit "oui" alors que tu penses "non" dans l'espoir qu'elle te choisira toi. Au lieu de dire "non, je refuse, ce rdv était prévu et je trouve ça irrespectueux de l'annuler au dernier moment" tu lui dis "oui, tu peux te faire des amis"... mais in petto "elle devait faire un choix entre un rdv prévus depuis plusieurs jours, me laisser en plan alors que j'avais refusé une soirée pour être avec elle et un rdv prévus quelques minutes avants avec des inconnus"...

Tu vois où je veux en venir ? Nous parlions de deux adultes responsables, non ? Où sont-ils ?

Si tu dis "non" quand tu penses "oui", il y a un problème. Si tu dis "oui" quand tu penses "non", il y a un problème.
Et si tu penses en plus que l'autre va lire tes pensées et comprendre le contraire de ce que tu prétends dire, tu vas tomber de très haut. Ou obtenir le "gain" du jeu...

Je te conseilles de lire "Des jeux et des hommes" d'Eric Berne. Facile d'accès et très enrichissant malgré sa date de parution un brin lointaine.

Pour ce qui est de ta situation, que tu viennes exprimer ta souffrance ici me paraît positif. Par contre je crois qu'on ne suit jamais que les conseils qu'on veut bien entendre.

A mes yeux cette histoire est pliée : c'est fini. Tu vas souffrir parce que tu es encore attachée à cette personne (et qu'en plus ce genre de situation permet de revivre tout un tas de trucs abandonniques à base de posture victimaire du style "vous voyez bien, on ne m'aime pas" ou "après tout ce que j'ai fait pour elle, comment peut-elle me traiter ainsi"). Tu souffriras, la question est : jusqu'où ? jusqu'à quand ?

Plus tu rentreras dans vos jeux (consistant en gros à faire "vivre" cette rupture à travers des interactions toxiques comme les lapins les disputes les trahisons et les reproches mutuels au lieu de laisser l'histoire mourir) plus la rupture (définitive, j'insiste) sera lente, pénible, douloureuse et destructrice.


Et pourtant, je l'aime.

Et toi Mertik, est-ce que tu t'aimes ? :-)

Toute chose en ce bas monde doit mourir un jour. Les gens, les animaux, les plantes, les civilisations, les souvenirs... les histoires d'amour. Les relations.

#

Mertik (invité)

le mardi 03 septembre 2013 à 05h16

Merci pour tes réponses.

Je vais juste répondre rapidement. Principalement à une question que tu pose : Pourquoi rester?

Parce que, malgré les défauts, elle apporte beaucoup également. C'est une personnalité qui me complète malgré certains aspect négatifs qui ressortent beaucoup ces derniers temps (entre les disputes, dur de faire la part des choses).

Je suis loin également d'être "clean" dans l'histoire, certes on pourrait toujours me dire que ma colère, ma jalousie, mes reproches sont justifiés par la tromperie.

Pour ce qui est du rdv à cette soirée, je pense qu'elle est juste sourde et stupide et voulait partager ce moment avec moi et d'autres personnes qu'elle apprécie beaucoup (une amie et ce gars). Etre entourée de personnes qu'elle aime et inversement sans réfléchir à l'idée que ça pouvait me déranger (parce qu'elle me dis ne pas être dérangée si elle devait rencontrer ma camarade de jeu par exemple). J'avoue ne pas être mieux à ce niveau (le fait de dire oui alors que je pense non)

Je suis de toute façon, très attentif a son comportement et ses mots. Je suis attaché à elle mais suis capable de me détacher malgré tout si je sens quelque chose qui cloche réellement.

Et tu pose la question : pourquoi t'es là-dedans ?
Parce que malgré tout, on passe de bons moments ensemble.

Par contre je crois qu'on ne suit jamais que les conseils qu'on veut bien entendre.

Je suis de toute façon d'accord, même si je ne m'attendais à rien de précis en venant ici. C'est vrai que je dois m'attendre à un point de vue contraire au mien et de toute façon, je le prend vraiment en compte, sachant que tu n'est pas le seul à me dire ce genre de chose.

Merci.

#
Profil

wolfram

le mardi 03 septembre 2013 à 10h56

Tu sais, nous avons eu une relation avec une fille qui a mis 10 mois à mourir car bien que nous nous aimions, il y avait de part et d'autres des points qui ne convenaient pas (l'absence d'aide aux travaux ancillaires de sa part et de la notre la volonté de connaître sa vie en dehors car, bien qu'elle nous fut fidèle visiblement, elle avait besoin de garder un jardin secret que nous ne comprenions pas).

Elle garde toujours une place dans notre coeur et son orgueil l'empêche de reconnaître ce que certains de ses actes montrent... le fait d'avoir trop tarder à exacerbé les tensions et la rupture a été définitive là où nous aurions aimé garder une amie au moins.

Je te sens dans la même situation : il n'y a pas de victime, de persécuteur et encore moins de sauveur dans une histoire qui se termine mais la volonté de maintenir une chose qui vous insatisfait va vous faire entrer dans le jeu dangereux que décrit Green-Man-Outside.

Ce que tu es et ce qu'elle est ce sont aussi ces comportements qui vous sont insupportables de l'un ou de l'autre. Ce que tu aimes chez elle existe aussi mais il y a, tu dois t'en rendre compte, un côté toxique à se masquer les effets néfastes de votre relation.

#
Profil

Len

le mardi 03 septembre 2013 à 14h39

Je pense qu'une relation amoureuse c'est une dynamique qu'il faut alimenter de projets, de joie, de bonheur, de sourire, de fou rire, de dialogue, d'entraide.

Il y'a les jours où tout ne va pas, on se fait la tête, on évite de s'envoyer des mots blessants (on s'aime) et dans ces moments où les autres moments on trouve un moment dans la semaine/la quinzaine ou le mois pour faire le point sur nos avancées, notre situation sur l'instant.

Je pense que le carnet moleskine ou petit cahier pour noter tout cela est indispensable, comme un repère, une lumière pour avancer dans les vagues de la vie.

La relation toujours en mouvement est suivie par les capitaines du navire et on ajuste, on réfléchit, on tente, on patiente, on est bienveillant et dans la joie de, ce que la vie offre durant cette journée de plus qu'on s'offre ensemble à bâtir un lendemain meilleur pour tous.

Merci Wolfram, te lires m'a fait repenser à ce que pourrait être une relation dans sa dynamique positive.

Y'à t'il des raisons à la dérive d'une relation ? Je pense avoir écrit quelques éléments clés au dessus, des projets communs (pas les vacances où les enfants), un ou des projets de vie en commun (aider les plus défavorisées, des projets qui s'articulent autour de l'autre et vis versa, dans le don à l'extérieur de la relation et pas pour sa petite personne. De la joie de vivre, de la patience, avoir la foi...et pleins d'autres choses.

Cela me rend toujours triste de voir tant de relation s'arrêter ou souffrir à cause d'un manque de structure, je dis ça dans le sens qu'on se laisse l'occasion de se concentrer sur des choses futiles, des prises de bec par exemple pars qu'on n'à pas construit de quoi alimenter, passionner la continuité de la relation.

Que pourriez-vous faire de plus grand que vous et ensemble, avec ta dulcinée Mertik ?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion