Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quelques questions suite 1e café poly

Bases
#
Profil

Infiny

le mardi 14 mai 2013 à 21h51

Salut à tous,

J'ai assisté à un café poly, il ya peu de temps. Un peu par curiosité, un peu parceque ma copien actuelle l'est.
Bref, donc café poly pour justement mieux connaitre ... je ne vias pas dire ce milieu car ça fait très underground mais disons, pour mieux comprendre la façon dont pense les poly ou "non exclusifs".

Tout d'abord, je tiens à dire que je suis monoi-hétéro.

Donc voici mes quelques interrogations ou remarques.

En premier lieu, je suis peut être spécial ou pas mais j'estime que chacun est libre de ses actes.
Comme beaucoup l'affirme et le disent, si tu n'es pas bien dasn un lieu, c'est simple, tu t'en vas.
En amour, c'est pareil. Pourquoi s'ennuyer avec une personne alors que c'est mieux ensuite.
ça c'est un premier point qui me permet à peu pr_s de comprendre votre philosophie.

Si une personne te convient à moitié, pourquoi l'abandonner.
Les séparations amoureuses sont tellement triste...
Bref, pour vous la solution est donc d'aimer plusieurs personnes et de ne pas perdre ce que chaque personne vous apporte.
Ok, sur ce point de vue.

Au café, au bubble bar, pas mal parlaient d'étiquette "libertin, poly, non exclusif" ... qu'importe.
Et surtout pourquoi se coller une étiquette ?
Après tout, chacun a un coeur différend des autres et chacun a une psychologie différente.
Mais bon, ça à priori pas mal de personnes l'oublie un peu et dès que ça sort du cadre

hétéro-mono ; ben c'est hors norme ... Et c'est comme ça que certaines personnes se sentent rejetées

Tout cela, j'ai tout à fait compris.
La chose qui me perturbe c'est plus par rapport à ce que vous ressentez et à certaines notions.

Certains se pensent "amoureux." suite à une relation amoureuse d'un soir (p.e relation sexuelle mais ça peut être également qqchose de très calin sans forniquer ou autre)
Pour ma part, j'appelle ça un coup de foudre.
ça existe mais aime t'on réellement la personne cash (su premier coup) ...
Je n'en suis pas sur et ça m'interpelle.

De manière générale, quand on aime une personne, on l'aime pour tout ce qu'elle est et ce qu'elle nous apporte.
En un soir, difficile de jauger tout cela, non ?!
Pour ma part, j'ai été amoureux pendant un an d'une personne qui m'a fait énormément de bien pas sexuellement mais moralement.
Au début, c'était uen simpel amie, mais au fil du temps, je me suis aperçu que ce n'était plsu de l'amitié.
je m'inquiétais pour elle, je pensais souvent à elle ...
Et surtout je ne savais comment lui rendre tout ce qu'elle m'avait apporté.
Du réconfort, du bien être, de la gentillesse ... au moment où j'en avais besoin.
Tout ceci, on ne peut le deviner le premier, à la première rencontre.

Voilà ce qui m'a fait tilté.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 14 mai 2013 à 22h55

Bonjour, bienvenue !

Infinity
Les séparations amoureuses sont tellement triste...
Bref, pour vous la solution est donc d'aimer plusieurs personnes et de ne pas perdre ce que chaque personne vous apporte.

Le polyamour pose la question de la rupture différemment, mais la réponse reste parfois "oui" quand même...
On peut aménager la vie de façon moins conditionnée que dans la monogamie classique, on peut faire la part des choses sur ce qu'on aime chez l'autre sans attendre qu'il soit "tout" pour nous, mais une relation peut malgré tout avoir intérêt à s'arrêter, ou, au moins, à changer radicalement de forme (une ex qui se fait amie avec qui l'intimité se recompose sans que mille violons redébarquent, toussa toussa).

Bref : le polyamour, ça permet parfois de négocier des tournants qui auraient été fatals à une relation mono, mais ça n'empêche pas que, des fois, on a fini le bout de route à faire ensemble.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Cendre

le jeudi 16 mai 2013 à 23h12

Vouloir coller une étiquette "amoureux" ou "pas amoureux" est encore plus casse gueule que les étiquettes "poly", "libertin", "non exclusif".

Comme tu le dis si bien : « pourquoi vouloir se coller une étiquette ? ».

Le sentiment amoureux me semble être un drôle de truc. Au delà du coup de foudre, j'entends.

Certains vont se sentir amoureux au bout de quelques heures, d'autre auront besoin de connaître au mieux la personne pour se qualifier d'amoureux. C'est plus une question d'état d'esprit que de mesure de l'amour, en fait, qui enfonce encore une fois l'évidence que l'amour ne se mesure pas.

Pour ma part, j'ai encore bien du mal avec ces notions.
D'un coté, j'aime quand c'est clair dans ma tête : il y aurait ceux dont je me sens amoureuse, et il y aurait les autres. C'est une façon de classer comme une autre, qui me permet de me justifier, auprès de ma conscience amoureuse, ce que je fais et ce que je ne sais pas.
Et puis d'autres fois, je prends le temps de savourer le doute, la haute évolutivité d'une relation, bienheureuse insécurité qui me donne des ailes, me donne envie de me profiter de la vie au maximum, de tenter, d'oser, des fois que...
Il y a d'autres moment moins drôle, ou je remets en question le sentiment amoureux que j'avais précédemment porté à un homme. Et si, finalement, je n'étais pas aussi amoureuse que je l'ai cru...

Et si, finalement, ça n'avait pas tant d'importance que cela ? En particulier, pourquoi est-ce que je me colle des objectifs, des preuves à fournir ? Comme si je n'avais pas le droit de me sentir folle amoureuse un soir et beaucoup plus réservée la semaine d'après ? Comme si je restais encore assujettie à ce mot d'ordre : tu aimeras pour toujours (même si j'ai fait sauter celui de l'unicité)

Ce soir, comme hier soir, je me sens intensément amoureuse. Et j'aime cette sensation qui se diffuse dans tout mon être, toute mes attitudes. (même s'il n'y a que mon compagnon pour en profiter).
Et accepter que de ressentir ce degré là d'amour pour eux signifie également qu'il sera peut être moins marqué plus tard.

Mais c'est pas grave.
J'ai droit à une certaine inconstance, surtout dans cette interprétation très intime des sentiments que l'on éprouve pour autrui, non ?

Juste, m'accorder ce droit.

#
Profil

Junon

le samedi 18 mai 2013 à 13h31

Bienvenue, charmant tahitien (oui j'ai pas pu m'e^mpêcher...pardon!)

#
Profil

ScottBuckley

le samedi 18 mai 2013 à 22h55

Junon
Bienvenue, charmant tahitien (oui j'ai pas pu m'empêcher...pardon!)

@ à Junon : Oooh, c'est pas gentil de se moquer des personnes qui ont peut-être un shampooing au monoï ! ;)

#
Profil

Junon

le mardi 21 mai 2013 à 13h15

J'adore le monoï :D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion