Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ré-inventer la séduction plurielle : qui fait les premiers pas ?

Romantisme
#
Profil

ScottBuckley

le samedi 02 mars 2013 à 13h13

Bonjour,

D'après vous, les pratiques et règles de séductions seraient-elles différentes chez nous les polys ?

Par exemple seraient-elles plus ‘égalitaires’, plus équilibrées, plurielles, ‘féministes’, cherchant plus d’équité entre femmes et hommes ?

Ou bien est-ce là encore souvent la règle implicite de la domination masculine qui dicte ses règles sexistes, sans jamais les exprimer franchement (mais que beaucoup de femmes et d’hommes semblent avoir intégrées : l’homme est alors actif, et drague ouvertement, tandis que la femme serait “passive” et se contenterait de “minauder” pour montrer son désir ou accord éventuel) ?

Qui fait les premiers pas, et comment cette personne s’y prend-t-elle ? Et avec quelles “phrases d’approche” ?

Un jour, lors d’une conversation avec une copine polyfriendly, elle me racontait que lorsqu’elle dansait la salsa en Guadeloupe, tout le monde dansait et invitait tout le monde à danser, pour le plaisir de danser avant tout, sans sous entendus ni enjeux de séduction, voire sans distinction de sexe ;) .

Mais une fois rentrée en Europe, en France métropolitaine, à un cours de salsa, elle découvrit qu’en métropole, les règles étaient différentes, et la salle de danse était peuplée d’hommes (avec un grand nombre de célibataires semble-t-il) cherchant autre chose qu’une simple danse, et étant véritablement dans une démarche de séduction, de drague, avec arrières pensées.

Elle a également ressenti que si elle voulait inviter d’elle-même un homme juste à danser, il s’imaginait souvent autre chose qu’une simple invitation à danser (ce qui m'a été confirmé par beaucoup d'autres femmes d'une manière générale, dans l'univers de la danse).

En tout cas ce sont là quelques uns de ses ressentis, et cela l’a éloignée pour un moment de ce genre de clubs de danses.

En revanche, en discutant avec elle, elle avait l’air de me dire que ce n’était pas vrai pour toutes les danses, et que par exemple ce serait beaucoup moins vrai pour les danses traditionnelles de type bals folks (où de toute façon chacune et chacun a au moins 2 à 25 partenaires différent-es durant une même danse et autre cercle circassien !)

Y a-t-il ici sur ce forum des femmes et des hommes pouvant témoigner de pratiques de séduction différentes, non normatives, non sexistes, polys, plurielles ?

Où – par exemple – les femmes feraient le premier pas de manière active (sans attendre un premier signe verbal ou non verbal chez l’homme) ?

En quoi consiste ces premiers pas ? Et dans quel cadre (dans la vie réelle sans écran, par exemple dans l’espace privé d’une petite soirée, dans l’espace public, ou sur des sites web de rencontres) ?

Et la séduction est-elle encore différente chez les bis (qui peuvent être attiré-es par des femmes comme par des hommes) ?

Je pose aussi cette question parce que j'avoue qu'en tant qu'homme poly, féministe, je suis parfois fatigué d'avoir à assumer en partie cette culture masculine dominante (que je n'ai pas choisie et que je refuse autant que possible), et suis fatigué d'avoir à faire presque toujours le premier pas (dans la vraie vie et sur le web), et d'avoir à essuyer au passage des rateaux, auprès de femmes trop souvent assises en bord de piste de danses, attendant trop souvent "Le Prince charmant" qui va les motiver à se lever de la chaise.

Plus de 60 années de combats féministes pour en arriver à là ? :-(

Non, cela doit changer :
après les printemps arabes, et le printemps érable (au Canada), vivement la révolution dans les manières de s'approcher, de se séduire, vivement les printemps A do RAB l E s !

Se faire approcher et séduire par une femme, poly de surcroît, à quoi cela ressemblerait ?

→ Vos témoignages, ressentis, imaginaires, votre humour et suggestions pour faire bouger les choses m’intéressent !

Et pour ajouter malgré tout une dose d’humour à cela, je vous invite à regarder ce premier ' Cours de réparties anti-relous ' <3 , par Bérengère Krief (comédienne, membre du Connasse Comedy Club, et qui joue, notamment, un rôle de “plan cul régulier” dans la série Bref, mais qui joue Aussi plein d’autres rôles par ailleurs) :
www.youtube.com/watch?v=N04STnLLkCk

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 02 mars 2013 à 14h17

L'idéal pour moi serait une marche indistincte de l'un-e vers l'autre. Une rencontre est faite de deux volontés. Bon ça c'est l'idéal. En tant que femme féministe, j'aime l'idée d'une démarche de séduction active. En même temps elle fait peur parfois à certains hommes peu habitués. Alors j'adapte, selon les personnes. Inversement je n'aime pas trop avoir la sensation d'être une "cible" passive.
On n'est plus spécialement dans le contexte poly là, ça peut s'adapter à toutes les situations. Mais il me semble qu'une déconstruction des rôles genrés dans la séduction serait bénéfique à tout le monde. Se laisser aller à être soi, plus simplement, sans jouer de rôle... Tant de choses à découvrir et à réinventer.

#
Profil

Evavita

le samedi 02 mars 2013 à 16h04

Je ne sais pas du tout ce qu'il en est pour les autres, mais pour ma part, je n'aime pas suivre des règles de séduction (même quand c'est les miennes) : improviser en fonction de mon humeur, il n'y a que ça de vrai!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 04 mars 2013 à 17h14

Moi, je fais souvent le premier pas, enfin disons que si l'autre ne "bouge" pas trop, je suis du genre à être assez directe...et carrément déclarer mes sentiments/envies etc. ;)

Cela dit, si je peux éviter d'y aller "cash" et qu'un rapprochement se fait "naturellement", sans explicite (verbal), je n'ai absolument rien contre...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion