Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Perdue

Bases
#
Profil

Serdeloli

le mardi 01 janvier 2013 à 21h29

Bonjour à tous ! Et bonne année !
C'est sûrement une redite par rapport à d'autres discussions, mais je ne sais plus quoi faire.
Ma relation avec mon deuxième chéri s'installe tranquillement dans la durée, mais mon premier chéri a de plus en plus de mal à l'accepter.
Mon second amoureux vient régulièrement à la maison puisqu'il habite à une demie heure de chez moi et si on veut se voir régulièrement, c'est la seule solution en attendant qu'il emménage dans la même ville. Moi, je vais chez lui tous les 15 jours, les week-ends où les enfants sont chez leur père. Mais mon premier chéri commence à faire la gueule.
On en a discuté et il m'a dit que ça ne lui convenait plus, qu'il n'avait pas envie que j'aie cette seconde relation. Il aurait voulu des relations d'un soir, sans lendemain, uniquement pour le sexe, alors que moi, ça ne me convient absolument pas. Je suis foncièrement poly, j'aime les deux, je me partage, je me bats pour qu'ils soient heureux tous les deux, mais je vois le premier qui s'éloigne et qui me dit que si je cessais ma seconde relation il serait plus heureux. De plus, il ne veut pas venir lire vos témoignages sur le forum... Bref, je suis perdue,je ne sais plus quoi faire. La seule chose dont je sois sûre, c'est qu'il est hors de question que je renonce à mon deuxième chéri pour faire plaisir au premier.
Voilà, c'est compliqué, mais tellement courant finalement... Je voulais juste passer par ici pour laisser un peu mes inquiétudes dans la nature plutôt que dans ma tête et voir avec vous comment vous gérez ce genre de situation...
A bientôt :)

#
Profil

LuLutine

le mardi 01 janvier 2013 à 22h13

Serdeloli
je vois le premier qui s'éloigne et qui me dit que si je cessais ma seconde relation il serait plus heureux.

J'aimerais te poser une question : quel était votre "contrat" ?
Il était d'accord pour que tu fréquentes d'autres personnes et avait précisé que ce ne devaient être que des histoires d'un soir ? Au contraire, il était d'accord pour que tu aies d'autres relations sur la durée ?

Ou bien est-ce que cela n'a pas été spécifiquement explicité ?

S'il revient sur ce qui a été dit auparavant, ce n'est pas très correct de sa part je trouve...mais est-ce que ça résulte d'un malentendu entre vous, ou bien a-t-il changé d'avis ?

#
Profil

Serdeloli

le mardi 01 janvier 2013 à 22h39

Coucou Lutine !
Au départ, il voulait des relations d'un soir, plus pour lui d'ailleurs, avec un couple, ou une autre personne, homme ou femme. On a essayé, je me suis prêtée au jeu pour lui faire plaisir. Je me suis rendue compte que ça ne me convenait pas du tout, j'ai besoin d'aimer. Je lui en ai parlé, il n'a jamais été pleinement d'accord pour que j'aie des relations sur la durée, avec sentiments et tout et tout. Il a peur que je le quitte, il n'a pas confiance en lui et a l'impression que je suis mieux, plus heureuse avec mon deuxième chéri. On a beaucoup dialogué, il m'a laissée faire et sait que je suis heureuse comme ça, mais ça le gêne. Je fais tout pour le rassurer pourtant.
Il a trouvé son compte au début, au moment de câlins à trois, mais maintenant, il se met à l'écart de tout.
Voilà, je ne sais pas si je réponds à ta question.

#
Profil

LuLutine

le mardi 01 janvier 2013 à 22h44

Finalement, il semblerait que son souci vienne surtout de la peur que tu le quittes...

C'est difficile à affirmer sans vous connaître l'un et l'autre, mais en le rassurant, en laissant un peu de temps, je pense que cela pourrait aller mieux...

Ton chéri ne semble pas totalement réfractaire au polyamour, mais plutôt insécurisé par la situation.

Ensuite, pour ce qui est de le rassurer, je n'ai pas de recette miracle à proposer, je pense que cela dépend de chacun : temps passé ensemble, mots doux, rappels sur l'importance que tu accordes à votre relation, etc.

Lui-même pourra peut-être trouver autre chose à te demander que de quitter ton second chéri, et qui le rassurerait un peu quand même ?

#
Profil

Serdeloli

le mardi 01 janvier 2013 à 22h54

Oui, on est finalement toujours dans la nécessité du dialogue. Sauf que là, j'ai l'impression qu'il se bloque et les fois où mon deuxième vient à la maison, ça devient assez inconfortable vu que le premier se renferme...
Bref, je cherche.
Mais tu as raison Lutine, je vais continuer à le rassurer, et laisser aussi le temps.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

Anges1 (invité)

le mercredi 02 janvier 2013 à 01h29

Une piste peut-etre: Et si tu voyais ton 2ème en dehors de ta maison ? La notion de "territoire" est importante pour certains. Le polyamour est parfois mieux accepté lorsqu'il y a cloisonnement total entre les relations (activités différentes, fréquentation de lieux différents, etc.).

#
Profil

Serdeloli

le mercredi 02 janvier 2013 à 09h07

Bonjour Anges !

Comme je le disais plus haut, mon deuxième vit à une demie-heure de chez moi, et j'ai deux enfants. Il ne nous est guère possible de nous voir "longtemps" sans aller chez l'un ou chez l'autre. Mon deuxième entame des démarches pour venir s'installer dans la même ville que moi, il faut s'armer de patience. En attendant, si non ne devait se voir que un week-end sur deux, ce serait plus que pénible.
Dans la semaine, j'ai mes enfants. Ceux-ci connaissent mon deuxième, sans savoir qu'il est plus qu'un ami, ils sont d'ailleurs contents de le voir à chaque fois qu'il vient...
Bref, la situation sera effectivement plus simple quand il vivra pas loin de chez moi, mais pour l'instant, c'est compliqué...

#

(compte clôturé)

le mercredi 02 janvier 2013 à 11h25

Laisse le faire, dis lui que c'est comme ça et pas autrement ! S'il tient à toi, il pliera, sinon, c'est qu'il ne te méritait pas. En fait, il serait bien plus perdu que toi.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 02 janvier 2013 à 20h44

Serdeloli
En attendant, si non ne devait se voir que un week-end sur deux, ce serait plus que pénible.

Je crois qu'on peut aussi relativiser...
Pour ma part c'est rare que je voie chacun de mes amoureux une fois par semaine, parfois même je passe certaines semaines complètement seule (amoureusement parlant je veux dire, ça ne m'empêche pas de voir d'autres personnes bien sûr !).

Et en ce moment (ces derniers mois), je crois qu'il est finalement assez courant que deux semaines ou plus se passent avant que je revoie l'un de mes amoureux.

Est-ce que c'est trop indiscret de te demander à quelle fréquence ton second chéri vient chez toi ?

Peut-être que juste en diminuant cette fréquence, ton premier chéri supporterait mieux la situation...?

#
Profil

Serdeloli

le mercredi 02 janvier 2013 à 21h23

Mon deuxième est venu passer 2 jours à la maison toutes les semaines depuis quelques temps. Il faut dire qu'il cherche aussi du travail par ici. C'est vrai que ça fait beaucoup pour mon premier, qui me disait quand même être prêt à l'accueillir une semaine complète en cas de mission d'intérim de cette durée, le temps que le deuxième trouve un logement dans ma ville.
Je me rends compte qu'effectivement, je lui en demande beaucoup. Cependant, il voudrait que je laisse tomber mon deuxième pour qu'il soit plus heureux. Et ça, c'est pas négociable...
D'un autre côté, si je dois espacer les retrouvailles avec le deuxième, c'est à lui que je vais en demander beaucoup : il est très attaché à moi et moi à lui et entre l'un qui a peur que je le laisse tomber et l'autre qui se sent parfois que comme l'"amant" et qui ne voit pas d'avenir à notre relation si on se voit très peu, je me sens un peu perdue. Je les aime tous les deux, je ne veux les perdre ni l'un ni l'autre et je passe beaucoup de temps à les rassurer. Mais parfois, j'ai l'impression que moi, personne ne m'écoute vraiment.
Pour le deuxième, c'est lorsqu'il a le cafard à cause de trop de solitude de son côté qu'il doute de l'avenir et de ce qu'il peut m'apporter puisque "j'ai déjà tout". Ceci dit, c'est encore avec lui que j'arrive le plus à discuter.

Désolée si ce n'est pas très complet ce soir, ça se bouscule un peu.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 02 janvier 2013 à 21h54

Serdeloli
Je me rends compte qu'effectivement, je lui en demande beaucoup. Cependant, il voudrait que je laisse tomber mon deuxième pour qu'il soit plus heureux. Et ça, c'est pas négociable...

Evidemment, le laisser tomber n'est pas négociable.
Mais si par exemple, ton second chéri venait une semaine sur deux ?
Etant donné que la seconde semaine vous vous voyez chez lui le week-end, ça vous permettrait de vous voir une fois par semaine.

Serdeloli
Mais parfois, j'ai l'impression que moi, personne ne m'écoute vraiment.

Je te comprends !
Et j'espère que ce forum t'aide un peu...

Dans une situation comme la tienne, tes amoureux pensent peut-être que tu as le rôle facile, parce que c'est toi qui "profites" d'eux deux !
En réalité, c'est aussi toi qui gères toutes les difficultés possibles et imaginables liées à cette situation, et comme ils ne comprennent pas que c'est parfois compliqué pour toi aussi, ils s'attendent à ce que tu les écoutes, mais ne trouvent peut-être pas utile de t'écouter, toi...

#
Profil

Serdeloli

le mercredi 02 janvier 2013 à 22h06

Oui Lutine, le forum m'aide beaucoup. Je me sens un peu moins seule parce que je me rends compte aussi que nous sommes nombreux à traverser les mêmes difficultés, finalement. Avec des nuances bien entendu.

Je vais voir avec mon deuxième chéri pour ce que tu proposes. De toute façon, la dernière fois qu'il est venu, c'était tendu, mon premier s'est renfermé complètement, s'est isolé tout seul en faisant la gueule sans rien dire. Rien de confortable comme ambiance, on fait mieux.

J'ai encore la chance avec le deuxième de pouvoir parler facilement de la situation, et puis il vient sur le forum pour lire, se renseigner. Le polyamour est complètement nouveau pour lui aussi. Le premier ne veut pas, n'a pas envie et reste sur son idée.

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 03 janvier 2013 à 09h56

bonjour Serdeloli,
je trouve que dans la tourmente que tu traverses, il y a quelques certitudes réjouissantes : tu aimes deux amoureux et ce n'est pas négociable, tu les vois tous les deux et cela ne s'arrêtera pas, que votre avenir radieux est suspendu à quelques problèmes d'organisation etc.

Le problème que tu présentes, et à juste titre, comme finalement assez commun à beaucoup de polyamoureux qui installent leur relation nouvelle et le partage du temps et de l'espace renvoie à une question rarement tranchée et qui pour moi constitue l'ossature de la réussite. Je veux parler du socle ou de la relation primaire qui autorise l'accomplissement de la relation nouvelle. Nous sommes en général d'accord pour dire qu'il n'y a pas à hiérarchiser les relations amoureuses, qu'elles sont toutes différentes et qu'elles valent pour ce qu'elles sont dans l'absolu sans essayer de les distinguer relativement les unes par rapport aux autres.
Mais tout de même, un parcours amoureux se construit à deux et quand il se diversifie, sont présents dans toutes les relations à venir tous les acteurs qui ont participé à l'épanouissement de ses envies. Ainsi, qu'on le veuille ou non, le premier amoureux (le tout premier par exemple, celui dont on ne se rappelle même pas le nom de famille) sera mêlé (pour ne pas dire mélangé) au deuxième amoureux, le premier et le deuxième au troisième etc. pas comme un délitement de la puissance amoureuse mais bien au contraire comme une vivification permanente de ce sentiment qui grandit grâce à nos histoires et nos choix.
C'est donc, l'épanouissement connu ou reconnu avec le premier amoureux qui autorise une deuxième relation.
Dans votre histoire, peut-être suffirait-il que ton premier chéri (c'est d'ailleurs ainsi que tu le désignes) se sente suffisamment auteur de ta deuxième relation pour l'accepter plus facilement. Si tu arrivais à lui dire que c'est lui aussi qui t'autorise à connaître ton deuxième chéri, pas en termes de droit, mais en termes d'accomplissement de votre amour qui grandit encore, peut-être serait-il d'un coup assez "rassuré" pour l'accueillir sereinement.
Il y a plusieurs façons d'exprimer cette autorisation, selon l'histoire, selon l'intensité, selon la quotidienneté, mais je crois vraiment qu'il ne faut pas avoir peur d'expliciter un ordre dans les relations amoureuses, parce que de toutes les façons, un ordre se met en place et quand le bon ordre est dit, cela laisse moins de place au fantasme voire au délire. On ne rentre pas dans une deuxième ou troisième relation dans laquelle on n'est pas convié, mais on y est inscrit de facto. Le savoir permet de bien trouver sa place et surtout de ne pas empêcher son développement, parfois à son esprit défendant.
Je ne suis pas bien sûr de t'aider vraiment, mais cette réflexion sur l'ordre des choses me paraît essentielle.

#
Profil

Bexi

le jeudi 03 janvier 2013 à 17h18

Je trouve ta réflexion, cher bouquetfleuri, très très belle et juste : moi en tout cas cela m'aide beaucoup !
J'en profite pour souhaiter une très belle année amoureuse à Serdeloli et tout ceux qui liront ce message ;
2013 ; soyons fous ! Rêvons nos vies , vivons nos rêves ...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Serdeloli

le vendredi 04 janvier 2013 à 13h59

Bouquetfleuri Si tu arrivais à lui dire que c'est lui aussi qui t'autorise à connaître ton deuxième chéri, pas en termes de droit, mais en termes d'accomplissement de votre amour qui grandit encore, peut-être serait-il d'un coup assez "rassuré" pour l'accueillir sereinement.

C'est un peu là le souci. Pour lui faire plaisir, j'ai accepté d'assouvir ses fantasmes de "parties fines" à plusieurs. Quand je lui ai dit, après avoir essayé, que ça ne me convenait pas, il a voulu me convaincre de retenter l'expérience. Ce que j'ai refusé en lui expliquant que ce genre de relation n'était pas du tout dans ma façon de fonctionner vis à vis des gens, de moi, que j'avais besoin de me sentir bien. Et me concernant, me sentir bien signifie avoir des sentiments, aimer. Côté des choses dont il ne veut pas. Certes, il a trouvé son compte quand j'ai rencontré mon deuxième chéri, mais maintenant que la relation s'installe dans la durée, il bloque.
Le côté positif, c'est qu'il me laisse aller le voir, discuter avec lui par internet ou lui téléphoner sans jamais me faire de reproche. Le côté négatif, c'est que côté intime, il ne me désire plus. Bon, ce problème est assez vieux et date d'avant ma rencontre avec le second, mais depuis, c'est encore pire.
Mais je ne perds pas espoir, le dialogue reste ouvert. Et je vais passer le week-end chez mon deuxième amoureux. Même si je sens aussi le poids des remarques de certains amis qui me conseillent de laisser tomber mon deuxième, parce qu'ils sentent le premier malheureux, et puis "c'est pas cool de le laisser tout seul le week-end".

Voilà, je continue malgré tout à les aimer tous les deux et aussi j'essaie de penser à moi.

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 04 janvier 2013 à 22h54

Ah, ce fameux déséquilibre des relations et la non moins fameuse fabrication d'indifférence, deux plaies saignantes dans le corps harmonieux de l'Amour.
C'est tout de même réjouissant que vous ne soyez pas dans le reproche.
Par ailleurs, je dirais bien que c'est un pari qui se tente, et souvent couronné de succès, de renouer une belle relation physique grâce à l'apport d'une autre énergie.

Quant aux conseils des amis incertains, ce serait plus cool de laisser tout seuls le week-end et ton deuxième chéri et ton envie d'amour ?

Continue de les aimer tous les deux, le temps est le plus fidèle allié de ceux qui s'aiment.

#
Profil

audren

le samedi 05 janvier 2013 à 08h59

C'est juste un avis personnel, mais je pense que la présence simultanée de tes deux amoureux sous le même toit est probablement un facteur qui nuit à ce que chacun trouve sa place. Ne serait-ce que parce qu'il ne suffit pas de les aimer tous les deux pour qu'ils s'apprécient mutuellement.
Dans mon cas à moi, je ne souffre pas de savoir que le chéri de ma femme est passé à la maison, je ne souffre pas non plus quand il passe pour boire un café (on a la chance de s'apprécier), mais ça me gênerait de cohabiter (la seule circonstance où ça me conviendrait, c'est si j'étais amoureux de lui, ce qui n'est pas le cas).

En imposant la cohabitation, ça rajoute une difficulté un peu superflue, d'autant que si j'ai bien compris, si c'est toutes les semaines, ton homme n'a presque plus l'occasion de pouvoir se dire intérieurement que tu es bien là pour lui.

PS - je viens de lire le passage sur le fait que ton homme ne te désire plus. Là, ça change beaucoup la donne - le désir mutuel fait partie du contrat de fidélité avec ma femme, et s'il disparaissait, nous serions certainement sur un chemin de séparation.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion