Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les poupées russes (concept inspiré du film homonyme)

Romantisme
#

(compte clôturé)

le mercredi 19 décembre 2012 à 11h16

Salut à tous!

Je me rends compte que j'ai passé mes derniers 5 ans dans une phase et dans un milieu social bien défini, pour lequel je n'arrive pas à trouver de nom, mais que je peux définir à travers des citations du film "les poupées russes" (voir la liste à la fin de mon message). Comme caractéristiques de cette phase j'y mettrais:

- Des amitiés que deviennent des amours et vice-versa
- La recherche de l'âme sœur. Et quand on la trouve, on abandonne toutes les autres relations par peur de la perdre.

Est-ce que d'autres entre vous sont déjà passés par la même phase? Est-ce que cette phase a un nom? Comment vous vous rapportez avec des partenaires qui sont dans cette phase?

à bientôt
Marco

ci-dessous, des extraits du film, que peuvent aider à mieux définir le concept.
----------------------------------------------------------------------------------------------------

youtu.be/kP_OaO6dbMk

"Suite de l'Auberge espagnole, le film montre les problèmes émotionnels de Xavier et de ses copains qui se demandent tous pourquoi ils n'ont pas encore trouvé l'âme sœur, mais gâchent toute nouvelle liaison de peur qu'ils puissent passer à côté d'une meilleure occasion."

[Xavier imagine Martine raconter sa vie amoureuse à son petit garçon dans un décor de conte de fées]
Martine : Moi, je suis sorti avec sept mecs, enfin sept princes, et j'ai vécu dans différents châteaux. Et Xavier, c'est le quatrième prince que j'ai connu. Et aujourd'hui, je suis sur plusieurs coups à la fois, plusieurs princes, je sais pas trop, j'hésite. J'en ai rencontré un la semaine dernière en boîte, c'est comme un bal, un grand bal, et il me plaît vachement. Il a pas un énorme château mais il a une grosse moto. Même si ça c'est vraiment bien passé entre nous, c'est encore un peu tôt pour réellement savoir si y aura un mariage, tu vois. Et puis en plus, y a plein de gens au royaume qui disent que si c'est lui, ils viendront pas au mariage.

#
Profil

Goldmund

le mercredi 19 décembre 2012 à 14h41

salut Marco,

La problématique que tu soulèves est intéressante et sujette à discussion.
Ma première réaction lorsque j’ai lu ton post a été : ce qu’il décrit n’est-il pas l’ aspiration et le comportement d’un monogame convaincu ?
Tu te présentes comme « prince charmant », tu parle d’ « âme sœur », autant de vocabulaire qui font références aux contes d’autrefois ou aux croyances ancestrales marquées par l’institution de l’amour unique, de l’être idéal, du prince charmant, de la quête du graal. Bref, tout ce que le polyamour dénonce et tout ce à quoi il tente d'échapper..
Ma seconde réaction à été de me dire que ces aspirations, si prégnantes dans notre culture, n’agissent-elles pas en nous, inconsciemment, et ne déterminent-elles pas finalement notre comportement amoureux ?
Existe-t-il quelque part un être qui nous correspondrais totalement, comme deux pièces de puzzle qui s’imbriqueraient parfaitement ? Toute notre vie, inconsciente, serait-elle mue par cette seule recherche ? Notre existence serait-elle marquée plus profondément qu’on ne l’imagine par cette « croyance » cette « vérité » ou ce « mythe » qui serait que notre vie n’a de sens que dans la fusion, la communion, la parfaite union à L’Un ? Notre polyamour ne serait-il qu’un leurre, l’expression voilée de cette recherche ? Qu’une phase transitoire à l’accomplissement d’une « destinée » unique ? Autant de questions qui méritent à mon sens qu’on s’y arrête un instant. Ne serais-ce que pour mieux clarifier notre pensée et notre conviction.
Je ne pense pas répondre tout à fait à ta demande Marco ( qui ne me paraît pas très claire d’ailleurs) mais j’espère que ma réponse toute interrogative qu’elle soit t’aidera, d’une certaine façon, à clarifier ton positionnement.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 19 décembre 2012 à 16h03

La situation que je décris (et que j'ai retrouvée dans plusieurs de mes relations précédentes) est celle d'une série de relations plurielles, techniquement similaires aux relations poly, mais toujours avec l'espoir de trouver l'âme sœur.

Cet espoir rend toutes ces relations plus fragiles, car chaque nouvelle relation est une âme sœur potentielle, donc une menace pour les relations existantes.

Et tout ça donne des situations comme celle ci: youtu.be/kP_OaO6dbMk?t=35s

Donc voila... quelqu'un de vous a déjà vécu des situations comme ça? Quelqu'un est passé de ça au polyamour? Comment avez-vous vécu ce passage?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 19 décembre 2012 à 19h28

Désolée, je vais aussi te répondre par une question mais....en quoi une "âme soeur", toute âme soeur qu'elle soit (et en supposant qu'elle le soit), serait une menace pour les autres relations ?

Deuxième question : on peut bien avoir plusieurs frères et soeurs, pourquoi pas plusieurs âmes soeurs ?

#

(compte clôturé)

le mercredi 19 décembre 2012 à 20h04

Oui, je comprends vos doutes par rapport à l’âme sœur! Personnellement je n'y crois pas non plus: par contre, je me trouve souvent face à des personnes que n'hésitent pas à virer leurs amoureux au moment où ils croient avoir trouvé leur âme sœur, ou ne prennent des engagements dans une relation pour peur de louper une éventuelle âme sœur de passage.

Comme ça m'est arrivé des fois d'avoir été dans ce type de relations et d'avoir été très vite remercié par des amoureuses que ne voulaient pas passer à côté d'une meilleure relation (et d'avoir à mon tour quitté des amoureuses pour la même raison), je suis en train de faire le deuil de tout ce système, pour pouvoir tout remettre à plat et repartir sur des bonnes bases!

#

Simpère (invité)

le mercredi 19 décembre 2012 à 21h01

C'est quoi, l'âme sœur? On peut être fou amoureux(se) après une nuit, puis s'apercevoir qu'au long cours cette âme si sœur ne l'est pas tant que ça, ou à l'inverse nouer une relation amicale, qui se transforme progressivement en un sentiment très fort, complicité/ intimité et tutti quanti... Je me suis sentie âme soeur de plusieurs hommes et plusieurs hommes sont devenus pour moi des âmes sœurs au fil du temps... mais jamais je n'ai renoncé à une relation par crainte de manquer "l'âme soeur", parce que j'ai toujours pensé qu'il n'existait pas UN Prince charmant mais plusieurs.

#
Profil

coquelicot

le mercredi 19 décembre 2012 à 22h15

On peut penser avoir trouvé son "ame soeure"
et dechanter tres vite......ou pas.
on peut aussi trouver DES ames soeures!

On peut aussi avoir plusieurs princes charmants
ou princesses charmantes;

Tout est possible;

Le coup de foudre peut retomber des le lendemain.....ou pas.

Je pense qu il faut se mefier des envolees du coeur et des sens, laisser le temps faire
son travail, vivre chaque jour intensement ( surtout qu il n en reste plus que deux)

Se donner a fond dans chaque histoire comme si elle etait unique
Mais surtout ne pas hesiter a aimer a donner a prendre ce que la vie mer sur notre route.

Elle est trop courte pour perdre son temps en hesitations

Je ne me demande plus si mon prince est charmant ou pas
C est mon prince et c est notre vie qui est charmante.

Je ne me demande plus si je suis son ame soeure ou pas
j essaie juste d etre une "belle ame"

Et je vis intensement amoureusement et sans (presque) chercher ce qu il a de plus ou moins qu un autre; sans me demander ce qu elle a de plus ou de moins que moi

Simplement je suis ce que je suis il m aime , il l aime il les aime: son coeur est assez grand pour ca;

Et je ne sait qu une chose : c est une "belle ame"

#

(compte clôturé)

le mercredi 19 décembre 2012 à 22h51

Donc, plus que le comportement, ce que fait la différence est l'attitude par rapport à la recherche de l'âme sœur: une personne dans des relations multiples, mais à la recherche de l'âme sœur sera toujours plus proche d'une approche monogame que de l'esprit poly!

#
Profil

LuLutine

le jeudi 20 décembre 2012 à 00h16

marco1003
une personne dans des relations multiples, mais à la recherche de l'âme sœur sera toujours plus proche d'une approche monogame que de l'esprit poly !

Euh oui sans doute, surtout si elle cherche L'âme soeur au singulier, et qu'elle est prête à larguer toutes ses autres relations pour cette âme soeur (souvent une erreur faite sous l'influence de la passion d'ailleurs, mais c'est juste mon opinion).

Pour ma part voici comment je vois les choses :

Si quelqu'un est une âme soeur pour moi (et je dis bien "une" car il peut y en avoir plusieurs), alors cette personne m'aime et donc m'accepte comme je suis.
Entre autres, elle accepte que je ne sois pas exclusive et par conséquent, elle ne me demandera pas de quitter mes autres relations :) .

Si quelqu'un ne peut pas supporter du tout (même avec quelques aménagements) de ne pas être la seule relation amoureuse/intime dans ma vie, alors a contrario je pars du principe que cette personne ne m'aime pas telle que je suis et ne peut être une âme soeur... (ou du moins pas en termes amoureux, parce qu'après tout, je me dis au passage qu'on peut peut-être être des âmes soeurs en amitié).

Ca règle le problème de "Qu'est-ce que je fais si je rencontre une âme soeur ?" : ben je fais comme d'habitude ! Sans doute serai-je plus investie (ou différemment) dans cette relation, peut-être que j'aurai plus de projets avec cette personne qu'avec d'autres, mais ce qui est sûr c'est que je ne laisserai pas de côté mes autres relations.

#
Profil

Goldmund

le jeudi 20 décembre 2012 à 10h56

le concept de L'âme soeur, remonte à l'antiquité ( relire Platon, la mythologie Grec). Il s'agit d'un être qui aurait été coupé, séparé pour devenir deux. De là ces êtres sont condamnés à rechercher l'autre moitié, la part manquante, la seule qui puisse combler leur existence parfaitement.
dans cette optique il ne peut exister qu'une âme soeur. En cela ce concept ne me paraît pas compatible avec celui du polyamour ou de l'amour pluriel.
Si par âme soeur tu entends des personnes avec qui tu te sens en adéquation sur plusieurs plans. Alors ils en existent heureusement plusieures. Mais elles ne pourront jamais totalement, pleinement combler le manque que chacun de nous découvrons en naissant( là nous sommes plus sur le domaine de la psychologie). C'est peut-être cela dont il faut faire le deuil.
Pourquoi une relation devrait en chasser une autre? Pourquoi ne pas penser en valeur ajouter?

#
Profil

Lili-Lutine

le jeudi 20 décembre 2012 à 12h55

Quel beau sujet que celui de nos âmes sœurs !
Pour ce que je vis à travers mes relations aujourd’hui et ce que je ressens avec chacune, je dirais que pour moi la plus belle définition de l’âme sœur serait de pouvoir trouver en chacune ce qui est le plus beau à vivre et à partager et de sentir chacune de mes relations pleine et entière.
Oui c’est « dur » de savoir quoi faire, quelles postures trouver quand tout s’enflamme en nous en rencontrant cette âme sœur, c’est comme un coup de foudre, c’est une passion ?

Et c’est très beau aussi, plein et terriblement envoutant.
Mais cela ne se peut sur un long temps, jamais.

Ce qui est possible c’est d’avoir le courage et la force de pouvoir faire évoluer cette relation vers une autre plus pérenne et sereine en gardant tout l’éclat et la magie de cette relation. Cela se peut quand l’un des deux « se réveille » et commence à en parler à l’autre. Moment très difficile pour l’autre qui ne voit pas encore, ne sent pas encore le danger et qui pense là perdre ce qui constitue principalement pour lui la relation.
C’est possible bien sur, seulement si la parole est là et bienveillante, les patiences douces et beaucoup d’amour pour le pouvoir et le croire. C’est possible si la relation repose aussi sur d’autres support que seulement la sexualité. C’est possible si les deux le veulent et le peuvent vraiment.

En relation polyamoureuse c’est peut être plus complexe en effet. Se retrouver si « comblé-ée » en une seule relation brouille notre regard sur les autres relations en cours et le danger serait de comparer et de faire de cette comparaison LE moyen pour oublier qui nous sommes au plus profond de nous, ce qui nous animait AVANT, ce qui nous constituait AVANT…. Le danger pour moi est de se perdre, de me perdre … et de tout perdre.

Pas facile, mais pas impossible ! (+)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 20 décembre 2012 à 13h50

Ce qui peut aussi arriver:
Revivre cet état de passion a nouveau avec la meme personne!!!!!
Eh oui.....tout arrive et rien absolumlent rien n est impossible.
Un feu qui se rallume les memes elements ,les memes personnes
Mais differement, un renouvellement
Noel avant la date!

L avenir est un long passé......

#
Profil

Lili-Lutine

le jeudi 20 décembre 2012 à 16h30

@coquelicot Oui oui oui c'est bien ça et ça c'est vraiment le meilleur à vivre en amour poly ou pas d'ailleurs (+)

#

(compte clôturé)

le jeudi 20 décembre 2012 à 17h50

Goldmund
le concept de L'âme soeur, remonte à l'antiquité ( relire Platon, la mythologie Grec). Il s'agit d'un être qui aurait été coupé, séparé pour devenir deux. De là ces êtres sont condamnés à rechercher l'autre moitié, la part manquante, la seule qui puisse combler leur existence parfaitement.

On peut alors dire que c'est un mythe.
Après... dire qu’un amour est vrai, ou le seul vrai, et qu'il y a de faux amours est très discutable.
Je conçois bien "des" âmes-soeurs, comme des amours.
L'âme-soeur est elle l'amour idéal?
Est-ce qu'on "colle" un idéal sur une seule personne? je n'en suis pas persuadée.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 20 décembre 2012 à 17h55

On ne peut pas "coller" un ideal sur une seule personne
Chaque amoureux a un peu de cette image
Tous reunis ils font notre ideal!

#

(compte clôturé)

le jeudi 20 décembre 2012 à 17h56

Notre idéal est dans notre tête.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 20 décembre 2012 à 18h01

Je reste persuadee que si l homme ideal se presentait
demain je trouverai encore qu il ne l est pas assez!!!!!!

#

(compte clôturé)

le jeudi 20 décembre 2012 à 18h06

Pour certains, leur idéal peut aussi être de n'aimer qu'une personne. Mais je doute qu'il n'y ait qu'une seule personne à leur convenir (parfaitement?)

#
Profil

coquelicot

le jeudi 20 décembre 2012 à 18h50

Et moi est ce que je epresenterai son (leur) ideal???
Vas savoir?

#
Profil

Cendre

le vendredi 21 décembre 2012 à 14h57

J'ai eu trois amours, trois âmes soeurs. Sensation vertigineuse d'être en parfaite adéquation avec l'autre, d'être celui qu'il faut être au moment où il faut.

Le premier m'a quittée car il se sentait incapable de m'être exclusif. Nous étions jeune et ne savions pas qu'on pouvait faire autrement...

Quand ses sensations là sont venues avec le troisième, j'ai eu le choc de constater que mon amour pour mon mari avait évolué, qu'il n'était plus dans cette fusion intense. Changement progressif que je n'avais pas vu venir. J'étais passé de la passion à l'attachement.
Il m'a fallu du temps pour faire le deuil, reconnaître que la fusion n'était plus avec mon mari, pire, que je l'expérimentais avec un autre. Et se persuader que cela ne mettais pas fin à mon mariage pour autant...
J'ai fais une croix sur l'état passionnel, si sublime vivre mais impossible à conserver au long cours, et j'ai décidé de miser tout mon besoin de sécurité (je ne suis pas mariée pour rien) dans l'attachement qui nous relie très profondément, mon mari et moi.

coquelicot
Ce qui peut aussi arriver :
Revivre cet état de passion a nouveau avec la même personne!!!! !

Et maintenant, Coquelicot, tu me dis que c'est possible ? Que nous pouvons retomber dans cet état de grâce ?
J'ai envie de te demander comment, en quelles circonstances ? faut-il s'être séparé (physiquement, j'entends) au paravent ?
Mais je suppose que c'est comme toute rencontre amoureuse. ça nous tombe dessus quand on s'y attend peu, sans prévenir.

Merci en tout cas d'en avoir évoqué la possibilité, que j'avais écartée sans même trop m'en rendre compte.

Cela fait un mois maintenant que j'espère que mon mari tombera à nouveau amoureux, qu'il connaisse lui aussi le plaisir de cette passion, de ce transport, de ce bonheur de vivre.
Et tout au fond, faible, mais présent, s'ajoute maintenant l'espoir qu'il retombe en passion pour moi ^^
ça c'est une belle perspective, pour sur !

--

@Marco : désolée d'avoir détourné ton post.
Je me souviens d'avoir bien aimé ce film. Mais comme tous nos média actuels, il ne se détache pas du cliché de la monogamie, donc le choix est présenté comme obligatoire (choisir un partenaire et exclure les autres ou cesser la relation avec ce partenaire)
Sur ce, j'ai l'impression que souvent, ce choix se fait sans drame. On sort des faux semblant des jeux de séduction, on est plus vrai. La passion amoureuse éclipse toute les autres relations : soit elles passent au second plan, soit elles disparaissent définitivement car éclairées d'un nouvel angle, elles n'apportent plus grand choses aux deux partenaires...

Si vous avez encore le courage de me lire, je suis d'humeur à évoquer une réflexions qui me turlupine depuis un certain temps :
Le martelage de la monogamie ne serait-il pas bénéfique pour les jeunes ?
Je m'explique :
Quand on découvre l'amour pour les premières fois, on expérimente, on joue, on cherche. Et puis on tombe vraiment en amour, on se fidélise (plus parce que les autres n'ont plus d'importance à nos yeux que par respect du dogme) et alors fini par se poser la question de l'engagement.
A ce moment là, s'engager signifie également tacitement se contraindre à l'exclusivité. En vérité, on s'engage sur ce point là parce qu'on a pas franchement conscience des autres. Mais c'est un signe fort.
Si cette évidence de l'exclusivité disparaissait, ne serait-on pas tenté de faire n'importe quoi avec nos premières relations ?

Hum...
Je savais bien que je n'étais pas encore tout à fait au clair avec mon idéal du couple comme structure sécurisante pour la famille, et encore moins avec la charge et la responsabilité que cela représente, sans parler de ce préjugé que le plaisir et l'insouciante mènent nécessairement au malheur.
Pourquoi les jeunes seraient-ils moins apte que moi à distinguer ce qui leur importe, pour eux, sur le moment et dans leur vision d'avenir ???

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion