Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

La déliaison amoureuse (Serge Chaumier) — Chronique rapide

Culture

L'amour est-il universel ? Est-ce que le couple d'amour est incontournable ? Est-ce que ça a toujours été le cas ?

Ce sont entre autres à ces questions que cet excellent bouquin de Serge Chaumier (La Déliaison amoureuse : De la fusion romantique au désir d'indépendance, éditions Payot) permet de répondre. Et à bien d'autres.

En effet, Serge Chaumier fait un boulot de grande ampleur sur la question...

» Lire l'article

#
Profil

bonheur

le mardi 22 août 2017 à 13h06

Je lis actuellement ce magnifique livre (dingue que je ne l'ai pas lu plus tôt :-/ ) et face à la justesse de ces propos, j'ai commandé du même auteur "l'amour fissionnel, le nouvel art d'aimer" chez Fayard.

En effet, le travail de Serge Chaumier est à reconnaitre et à communiquer.

Cet universitaire, sociologue, se consacre aujourd'hui semble-t-il à un autre domaine. Toutefois, il cite souvent Fracesco Alberoni dont je possède deux ouvrages "le choc amoureux" et "je t'aime, tout sur la passion amoureuse". Cela fait trois livres passionnants qui n'attendent que ma lecture.

#
Profil

bonheur

le jeudi 31 août 2017 à 10h17

extrait de la page 200, conclusion de la deuxième partie (1+1=2) ; chapitre 6 "la construction de l'amour chrétien" sous chapitre "l'évolution de l'Eglise"

Le fait de lier l'amour au couple, au mariage, au conjugal est pourtant supercherie que dénonce Eugen Drewermann. L'amour selon Dieu n'a rien à voir avec la forme que prend le mariage, qui est, elle, culturelle. "Ce qu'il y a de paradisiaque dans le mariage, c'est l'amour qui s'enracine dans la foi ; si cet amour se réalise dans un mariage polygamique ou polyandrique, cela pose une question culturelle, institutionnelle et morale absolument impossible à confondre avec le problème théologique de la nature de l'amour et de la fondation de celui-ci sur la foi en Dieu". Ceci veut dire que l'amour en dieu n'est pas obligatoirement exclusif, dual, mais qu'il peut être ouvert et multiple. L'amour véritable, "paradisiaque", n'a rien à voir avec la conformité de la relation à une morale idéologique dominante. Ce n'est pas la nature de l'alliance qui fait la qualité de l'amour échangé entre les personnes. L'amour peut donc être moral et être ouvert sur le tiers, voire multiple, ce que l'Eglise s'est toujours refusée à admettre. C'est pourtant le nouveau modèle qui se dessine dans la société contemporaine, sous la pression des évolutions sociologiques et devant les contradictions de références antérieures. Transformation qui amènera inéluctablement l'Eglise à devoir une fois encore adapter ses discours de vérité...

#
Profil

bonheur

le jeudi 31 août 2017 à 10h18

:-) je souhaite une évolution en faveur de l'autonomie, de la vérité et l'abolissement du non-dit...

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion