Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

Rencontrer quelqu'un quand on a déjà quelqu'un dans sa vie

Sexualités
#
Profil

tanguy31

le samedi 06 octobre 2012 à 21h54

Bonsoir,

Voilà mon "souci" du moment. Je sors d'une relation très dure avec une femme (peut-être certains me reconnaîtront-ils), je suis une femme, je suis bi. Je peux dire que je suis poly parce que j'ai aussi un homme dans ma vie, J (lequel y était déjà du temps où j'étais avec ma compagne). Cet homme est bien plus âgé que moi. Nous ne vivons pas ensemble car il a une femme.
Je remonte doucement la pente de ma rupture avec ma compagne (rupture extrêmement dure, pour de nombreuses raisons). La solitude en elle-même ne me fait pas peur, tout d'abord parce que je ne le suis pas complètement (J est très présent) et ensuite parce que j'aime aussi vivre "pour moi". Mais le contact d'une femme me manque, je ne sais expliquer mieux. Et J m'encourage à voir d'autres personnes, essentiellement parce qu'il craint de disparaître, au vu de la différence d'âge. Ma situation est complexe, pardon d'ailleurs de mon style confus, c'est révélateur de mon ressenti. Je ne me vois pas vivre sans avoir un autre amour féminin, j'ai peur de rester "seule" d'ailleurs, en tout cas que la moitié féminine de moi le soit. Mais je suis perdue, je suis encore très marquée par ma rupture. J'aime J plus que tout aussi. Et puis comment rencontrer quelqu'un d'autre quand vous avez déjà quelqu'un (ce que je ne compte absolument pas cacher) ?
Pardon pour ces questions très terre à terre...
J'apprivoise seulement ma bisexualité aussi. J'ai commencé par une vie d'hétéro "classique" avec les petits copains. Puis j'ai rencontré un grand amour féminin, S, avec qui je suis restée 6 ans. Je me croyais lesbienne. J'ai pensé que j'avais "joué" à l'hétéro pour faire comme tout le monde et qu'en fait, j'étais lesbienne. Quand je me suis mise en couple avec M, c'était dans la continuité. J a ébranlé ces certitudes. M, très jalouse, a beaucoup assené que je n'étais avec des femmes que par opportunité, que j'étais en fait une hétéro "planquée", que ma relation avec J en était la preuve. Mais avec ma rupture, je réalise que je suis bi, fondamentalement attirée par les hommes comme les femmes... Que je ne me sens déchirée de ne pouvoir vivre sans l'un ou l'autre...

Merci de vos réponses

#
Profil

bouquetfleuri

le lundi 08 octobre 2012 à 16h03

Bonjour Tanguy,

les étiquettes ne donnent jamais les bonnes indications, elles s'écornent, elles jaunissent, de temps en temps elles donnent des prix qui changent, parfois même elles disparaissent. Il faut les déchirer une fois pour toutes !
Tu veux aimer femmes et hommes ? Aime des femmes et des hommes. Soucie-toi de ton bonheur et pas de ce que l'on peut en dire, ni de l'analyse que l'on peut en faire.
Si je devais porter une appréciation sur ton "déchirement", je le trouverais sympathique et signe que l'amour chez toi ne s'embarrasse pas de considération de genre, signe que tu peux trouver chez chaque être une totalité et dans un ensemble d'êtres une complétude.
Sois bienheureuse de pouvoir vivre cela. Le travail que cela te demande est comme un cri amoureux qui retentit jusqu'à nous et nous apprend que ta lucidité est à l'oeuvre.
Je te souhaite de rencontrer vite une femme qui comprendra que chaque sexualité est forcément différente et que c'est ce qui fait la richesse de notre vie.
Pour un peu, je t'envierais...

#
Profil

pierre

le lundi 08 octobre 2012 à 20h13

Je ne peux que t'encourager également à vivre ta bisexualité pleinement et à l'assumer !
Pour les rencontres, évidemment c'est un peu le problème de beaucoup d'entre nous ici, mais je crois que si on est franc et honnête, une personne qui a un sincère intérêt pour toi ne te rejettera pas juste pour cette raison.
Courage,

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 octobre 2012 à 15h45

Hello, Tanguy...
Tu évoques plusieurs sujets, hésite pas à insister pour qu'ils soient traités même si tu n'as pas posé de question dessus.

Dans le titre, il y a deux problèmes de posés :
- comment rencontrer des gens
- comment présenter la situation

C'est les deux qui t'intéressent ?

Je précise en passant qu'ils sont tout deux plus gérables en ne cherchant pas de solution qui marche à coup sûr, mais plutôt des trucs qui te mettent à l'aise quand tu les mets en pratique...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

tanguy31

le lundi 15 octobre 2012 à 21h33

Tout d'abord, merci pour vos réponses.
Ca fait du bien de discuter ici car je me sens un peu seule ces temps-ci et complètement renfermée sur moi-même. Heureusement qu'il y a J dans ma vie car sinon, je serais très isolée.
Je ne peux pas, de toute façon, ne pas assumer ma sexualité. J'ai "essayé" pourtant, durant toute ma relation avec mon ex-compagne. Mais chassez le naturel, il revient au galop... Et c'est ainsi que j'ai rencontré J et assumé-découvert ma bisexualité.
Oui Siesta, j'aimerais bien rencontrer des gens et bien sûr que les choses soient dites tout de suite. Pas question de mensonge... Et je ne veux pas vivre avec seulement la moitié de moi vivante. Je ne suis pas tellement joyeuse ce soir, j'ai une sensation d'impasse très profonde, l'idée que je ne pourrai jamais vivre totalement entière...
Et en effet, je ne sais pas comment rencontrer des gens "comme moi" ou au moins ouverts d'esprit. L'avenir me fait peur aussi. J est bien plus âgé que moi, il a une place immense dans ma vie, nous savons l'un et l'autre que nous ne vieillirons pas ensemble. Retrouver l'amour féminin me paraît impossible, à cause justement de mon amour pour J, parce que j'ai peur de ne rencontrer aucune femme qui le comprenne. Et après J, je ne vois pas quel amour masculin je pourrais trouver d'aussi magnifique.
Peut-être est-ce la fatigue (je déménage de chez mon ex, c'est ma dernière nuit dans ce qui fut ma maison, que j'avais construite avec elle et que je perds à présent, après elle)... Je ne sais pas, mais ce soir, je me sens prisonnière de ma bisexualité...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion