Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Être en public avec un autre quand on est mariée... et le regard des autres

Bases
#
Profil

Inessa

le mercredi 17 octobre 2012 à 17h39

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord, un grand merci pour cet espace, qui bien que le polyamour m'était familier depuis quelques années grâce à des connaissances, m'a vraiment permis d'approfondir la question ces derniers mois et de me décider à en parler avec mon mari.

Pour me présenter brièvement, j'ai la petite trentaine, je suis mariée depuis 3 ans, et mon mari et moi avons donc, après plusieurs semaines de discussions et à mon initiative, décidé d'ouvrir notre relation.

Sur le papier, c'est génial, mais concrètement, je me rends compte que je risque d'avoir à "assumer" le fait d'être en public avec un autre alors que je porte une alliance. C'est en réalité un raccourci, car la plupart des gens ne verront pas mon alliance et parmi ceux qui la verront, la majorité s'en moqueront sans doute et moi aussi.

En fait, je croise souvent les mêmes personnes lorsque je sors, personnes que je ne connais pas particulièrement bien, mais qui savent que je suis mariée. Nombre d'entre elles gravitent dans des cercles qui s'entre croisent et où les nouvelles vont vite. Hors je ne veux surtout pas que mon mari soit perçu comme le cocu, ni être perçue comme la femme qui trompe.

Ma question est : avez-vous été confronté à une situation comme celle-ci et si oui, comment avez-vous géré/fait votre coming out ? Je n'ai pas non plus envie de porter une pancarte ou de devoir me justifier systématiquement auprès de chacun...

Merci d'avance pour votre aide ! :)

#
Profil

soirie

le mercredi 17 octobre 2012 à 18h07

une sortie à l'exterieure où tu croise souvent ces "mêmes personnes", où ton mari peut montrer qu'il sait que tu rencontre cette personne, c'est aussi l'occasion pour vous de discuter, de faire le point, de passer un bon moment en se promenant ou en trouvant une activité!
Sinon tant pis pour ceux qui ne peuvent pas comprendre, qu'est ce que vous risquer? si c'est que ton mari qui puisse être qualifié de cocu, c'est à lui d'expliquer la situation s'il a ce retour, si jamais c'est toi qui en a l'echo ça serait à toi d'expliquer!
Moi je crois que le monde a à changer ses perceptions de couple!

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 octobre 2012 à 18h07

Bonjour et bienvenue !

Question basique : est-ce que "l'ouverture" de votre relation est consommée, ou juste déclarée ?

Parce que tes ressentis, tu les analyseras mieux une fois que tu les auras en situation.
Sinon, ton mari, il assume bien, ou c'est plutôt "fais ce que tu veux moi je m'en mêle pas ?"

#
Profil

Inessa

le mercredi 17 octobre 2012 à 19h41

Merci pour vos réponses !

Pour répondre à ta question, Siestacorta, l'ouverture n'est que déclarée pour l'instant. Et mon mari est effectivement dans l'optique que tu décris. Nous sommes libres de faire ce qui nous plait tant que cela n'a pas d'impact négatif sur le couple, mais pour l'instant, il ne souhaite pas trop en savoir et préfère que nos relations extérieures restent plus ou moins nos "vies privées" respectives (en même temps, il sait très bien qu'il le sentira vite si j'ai quelqu'un, et n'impose pas de restriction).

Du coup soirie, il me parait impossible de mettre en présence mon mari et "l'autre" dans un tel cadre, tout du moins au début.

En tout cas, je sais que tu as raison... on ne risque pas grand chose si ce n'est de se faire des "réputations" erronées... et tu as raison, le monde a à changer ses perceptions du couple ! ;)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 18 octobre 2012 à 13h15

Ok.
Bon, pour l'instant, ça n'est pas fait. il faut que tu rencontres quelqu'un, que le quelqu'un soit d'accord avec le point de départ... Tu verras bien mieux à ce moment-là ce que tu te sens d'afficher.

SInon, une idée, c'est de parler de "ton mari" de façon simple quand tu seras dans les endroits où tu sors en compagnie de ton amant futur. Assumer par la parole, ya rien à cacher.

Après, plus tard, si à un moment, ton amant et ton mari acceptent d'être vus à une même soirée, à deux ou trois reprises, ça devrait suffire à faire que la réputation ne porte pas sur la question du mensonge.

Mais c'est toujours de la spéculation. Vis d'abord, en parlant avec ton mari tu as pris toutes les précautions que tu pouvais prendre à ce stade !

#

Trillian (invité)

le jeudi 14 février 2013 à 18h48

J'ai ce même probleme, avec le regard des autres en ce moment. Je suis poly et mon conjoint "principal" est mono, mon deuxieme cheri fait parti de notre cercle d'ami proche donc soirées tous ensemble etc. Mais personne n'est au courant que je suis poly et mon conjoint ne veut pas que ca se sache par peur du regard des autres ! Il a du mal a accepter le fait que je sois poly et a peur du jugement de nos proches. Je dois donc me cacher en permanence et même si cette situation avait quelquechose d'excitant au debut ca commence a me peser, j'ai l'impression de "tromper "mon conjoint et mes amis... De faire quelquechose de mal... Alors que ce n'est pas du tout ce que je recens moi, c'est un sentiment provoqué par toutes les cachoteries que je suis obligée de faire... Mais je comprends que le regard des autres peu etre difficile a assumer même si moi je n'y accorde aucune importance. La meilleure solution, si vous êtes tous les deux d'accord c'est d'être au moins honnete avec votre entourage ca vous facilitera la vie! Les inconnus, la boulangere etc... On s'en fiche!

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 14 février 2013 à 21h54

Trillian, oui pour toi ce qui doit te faire du mal c'est que ton mari ne pense ne voit pas que ce jugement de vos proches serait négatif si il était effectivement trompé, ne dit on pas prit pour un con?
Sinon, ma "méthode" serait d'en parler, d'expliquer que oui tu as 2 amoureux et que rien est caché (enfin chacun ses mots pour expliquer rapidement) donc de dire ça à une ou 2 personnes que tu sais qu'ils bavassent sur les gens, des commères quoi.
Comme ça, étant donné que c'est justement hors normes, bizarre quand même, ils en parleront " hé tu sais pas quoi? bin Machine Truc elle a un autre amoureux et Tartampion il est au courant dis donc t’imagines toi?"
Je ne pense pas que si déformation il y a, elle irait jusqu'à dire "dis donc elle prend Tartampion pour un con!".Justement le fait que ce soit en toute franchise choque assez pour que ça fasse un sckoup

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

Trillian (invité)

le vendredi 15 février 2013 à 03h05

Oui je suis d'acord mais malheureusement mon conjoint ne vois pas les choses comme ca... Il ne veut vraiment pas que ca se sache! Et même lui il prefere faire comme si il n'etait pas au courant (mais ca c'est un autre probleme) donc je ne peux vraiment pas en parler.... Peutetre qu'avec le temps il se sentira plus a l'aise avec ca et que je pourrais vivre mes deux relations au grand jour! Surtout que je sais que nos amis le prendront tres bien... Si il a peur que les autres juge la situation negativement c'est parceque lui même vois les choses de facon negative... Il faut lui laisser du temps...
Cette situation est difficile a vivre mais j'ai bon espoir!
Et ca me permet de donner au moins un conseil: le jugement des personnes exterieur ca peut etre un mauvais moment à passer dans certains cas mais mentir et se cacher... C'est au quotidien que c'est difficile! L'amour c'est une chose tellement merveilleuse! Pourquoi en avoir honte?

#
Profil

Cendre

le dimanche 17 février 2013 à 00h55

Trillianmentir et se cacher... C'est au quotidien que c'est difficile ! L'amour c'est une chose tellement merveilleuse ! Pourquoi en avoir honte ?

C'est pour cela que je suis ici. Associer un nouvel amour avec le mensonge, c'était juste impossible.
Il m'a fallu deux mois pour le dire à mon mari, mais je l'ai fait, une fois déjà. Avec un immense soulagement.

Et pourtant, j'en suis pas sortie, encore, de ces questions.
Quand on s'est retrouvé à trois à la même soirée, nous avons fait semblant. Quand on s'est retrouvé à mon boulot, on a attendu d'être seuls ou d'être loin pour se toucher.
Alors que je suis en train de tomber amoureuse d'un autre, mon mari n'en sait toujours rien (notez la précaution oratoire de la forme progressive, comme si cela pouvait changer quoique ce soit à l'évidence !! )

Le problème du mensonge, c'est que c'est toujours un choix que l'on fait seul, et que l'on impose de facto à ceux à qui l'on ment. Avec les bizarreries que le décalage entre nos comportements et nos dires vont provoquer. Moins serein, moins vrai. De quoi envenimer sérieusement des relations, surtout que dans ton cas, il s'agit de proches.

Mais en même temps, le mensonge, c'est le cadre « normal » de l'adultère. C'est ce que m'a conseillé mon premier amour quand je me suis tournée vers lui, complètement désemparée par ce qu'il m'arrivait. Il m'a conseillé de ne pas coucher avec ceux que l'on aime, et, dans tous les cas, de ne rien en dire. Que c'était un coup à briser mon couple.

Aujourd'hui, je suis fière de nous, du chemin parcouru. Notre couple tient bon, il va même très bien, mieux qu'un mois après notre mariage. Mais j'en suis vraiment pas encore à pouvoir assumer sur toute la ligne.
Il me faut du temps.
Pour en parler, pour que cela vienne dans la discussion. Pour que ça ne soit pas une « annonce », mais une info, un truc naturel. Comme j'ai pu le faire avec mon collègue (vrai bonne surprise, sur ce coup là, de pouvoir lui glisser comme ça, au détour d'une phrase, le terme de polyamour, lui qui se doutait depuis un certain temps de quelque chose, et qu'il le prenne comme ça, comme une info sur laquelle il va se renseigner....)

Alors je comprends la position de ton conjoint, Trillian.
Et quand les passagers du bus ne sont pas d'accord, on ferme la fenêtre...

Il faut que tu en discutes avec lui (c'est tout moi, ça de conseiller ce que je ne sais pas faire), que tu lui montres combien la situation t'es inconfortable, que tu penses que le risque des cachotteries est plus grand et plus destructeur que celui de montrer que vous vivez très bien cette situation.

Bon courage à toi dans cette aventure !

#

vieuroutar (invité)

le mardi 19 février 2013 à 11h29

mais votre entourage pro connait il ton mari? sinon, quelel importance que l'on te voit avec ton 2è amour ( 2è dans l'ordre chronologique) et le fait d e porter une alliance ne signifie pas que tu dejeune ou autre avec un amant? ils vont croire que c'est ton mari et c 'est tout
Par contre si certains t'ont deja vue avec ton mari,il pourraient s e poser des questions mais tant que vs n'avez pas d'attitude équivoque ils pourront penser que c'est un ami, un copain ou une relation mondaine, sans plus
Quand je vois un H et une F ensemble avec des alliances au doigt je ne pense pas systematiquement que ce sont d es amants ou des epoux, alors où est le problème
cela dit ma femme ey son boss sont amants et dejeunent souvent ensemble le midi, ild ôrtent tous deux une alliance puisque chacun marié de son coté et je ne pense pas que les gens le remarquent ets e demandent amants?ou epou?
Et il est arrivé que passant par là j'ai vu l'amant de ma femme seul a une table et je l'y ai rejoint Il m'a dit que ma femme devait le rejoindre et nous avons convenud e dejeuner tous les trois ensemble Et quand ma femme est arrivée qq minutes plus tard, elle nous a fait la bise sans plus, de sorte que personne ne pouvait soupçonner qui etait éventuellement le mari ou l'amant
et uis à Paris tout le monde s'en fout..alors

#
Profil

Cendre

le mardi 19 février 2013 à 23h44

Je m'excuse, Inessa et Trillian, de squatter ce post, de le détourner à mes problématiques, mais elles sont assez proches des miennes et la question me turlupine sérieusement.

vieuroutar
tant que vs n'avez pas d'attitude équivoque ils pourront penser que c'est un ami

Justement, les attitudes équivoques, c'est bien ce dont on parle là. De celles que l'on s'autorise, ou pas, en fonction du public, des personnes en présences, potentiellement témoins.
S'en priver sous prétexte du qu'en-dira-t-on est justement ce que je fuis, car c'est le pendant logique de l'adultère "classique". Et que si j'en étais à vouloir vivre mes adultères (au pluriel, oui, comme fait remarquer mon mari, je ne suis pas vaccinée...), à vouloir les vivre de façon classique, je serais pas ici, sur ce forum, à lire en long et en large les expériences poly et à tenter de mettre de l'ordre dans ce qui est important pour moi.

vieuroutar
Ils vont croire que c'est ton mari et c'est tout.

Ben justement, c'est pas mon mari, et c'est bien ça qui me chagrine. C'est que l'on va présupposer, du fait que je suis jeune mariée, quelque chose qui est fondamentalement faux et que j'ai pas envie d'avoir à démentir par la suite.

Bien sur, Paris est d'un anonymat extraordinaire, et j'en ai usé (et abusé) avec l'un. Je sais ce qu'il m'en a coûté, de reporter ces réflexions à plus tard. Alors maintenant, je m'y colle.

Donc, il ne s'agit pas du regard du passant. Lui, je m'en moque bien. Il s'agit du regard des proches (et là, je retrouve le sujet de Trillian)

Parce que d'un coté, je suis tellement bien dans ce qui m'arrive que j'ai envie de le crier sur tous les toits. Enfin, cette envie là me prend parfois. Ne serait-ce pour vivre ce que Siesta mentionne dans un autre fil, cette « Cette confiance à horizons larges ».

Mais d'un autre, et ben, ça bloque.
Comme certainement ça bloque chez le conjoint de Trillian.
J'ai l'impression d'être prise en flagrant délit de déviance à chaque fois que j'évoque le sujet ( même avec ceux qui savent ). Alors, la déviance, je commence à m'y faire. Ne pas l'associer à un délit, c'est pas gagné.
Parce que j'ai passé des années à essayer de comprendre les normes sociales, à essayer de comprendre ce qui collait pas chez moi pour que je n'ai pas de meilleures relations que cela avec mes petits camarades, à tenter d'imiter, de faire comme, d'apprendre... d'entrer dans le moule quoi.
Bon, il s'est trouvé que le moule était vachement moins restrictifs à mesure que les années passaient, que je me retrouvais avec d'autres extraterrestres de mon genre, et puis j'ai du apprendre aussi au passage.
Donc si on regarde mon entourage relationnel au début de l'été 2012, il est suffisamment « normal » pour que je ne m'en inquiète plus.

Et ben, mettre tout ça en l'air parce que je me suis découverte polyamoureuse, et observer comment ça retombe (comptez pas sur moi pour avoir la réaction adéquate avec chacun, c'est au delà de mes capacités), ça me fout une peur bleue.

Alors comme je supporte pas le mensonge, avec la peur, ça fait mauvais ménage.

Bon, je sauve les meubles.
Tous mes partenaires sont au courant (par allusions à minima), un très vieux pote est au courant (faut juste que je trouve le temps de l'appeler pour en rediscuter tranquille), je commence à manier l'art de l'allusion qui m'a permis d'en glisser un mot à mon camarade de bureau et un autre connaissance m'a surprise ce soir en citant de lui même le polyamour à partir des cailloux que j'avais semés.

Mais le groupe d'amis que je partage avec mon mari, ou la famille, ou pire, la belle famille... C'est juste, comment dire. Inconcevable.

Bref, je me dis qu'il me faut du temps. Que cela viendra. Que l'important est de rester ouvert à ce type de conversation, d'avoir un peu de vocabulaire pour en parler au cas où ça tombe.

J'en suis pas fière, mais on fait comme on peut avec ses propres contradictions...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Evavita

le mercredi 20 février 2013 à 02h57

Cendre
Parce que d'un coté, je suis tellement bien dans ce qui m'arrive que j'ai envie de le crier sur tous les toits. Enfin, cette envie là me prend parfois. Ne serait-ce pour vivre ce que Siesta mentionne dans un autre fil, cette « Cette confiance à horizons larges ».
[...] Alors comme je supporte pas le mensonge, avec la peur, ça fait mauvais ménage.

Il y a aussi la méthode consistant à balancer la vérité sans pincette mais en utilisant une intonation légère et humoristique. Ton assistance partira du principe que tu plaisantes et se contentera de rire. Tu pourrais ainsi assouvir ton envie de le crier sur les toits tout en ayant pas peur. Tu dirais ainsi la vérité, tu n'y peux rien si ils sont pas apte à s'en rendre compte. :P J'ai connu une personne qui faisait ça très souvent et ça marchait à chaque fois.
Après je sais pas si ça peut fonctionner pour tout le monde, je suppose qu'il faut d'entrer de jeu être d'un naturel à souvent plaisanter. Tu peux dans tout les cas faire le test avec des inconnus, ça te permettra de te rendre compte par toi même ce que ça donne (un vendeur dans un magasin est un bon cobaye). Ca a aussi le bon côté de t'habituer à assumer pour le jour où tu auras envie / te sentiras prête d'en parler sérieusement avec ton entourage.

Pour ma part, je ne ressent pas le besoin d'être transparente sur le sujet avec tout le monde. Mes proches savent et je laisse le soin à mes amoureux de décider s'ils veulent que ça se sache de leurs côté (enfin je dis ça, mais je n'ai actuellement pas à vivre le cas d'un amoureux dont les proches ne sont pas informés). Le seul cas où je fais attention c'est tout ce qui touche à la vie professionnelle parce que j'en suis encore au stade dont tu parlais; où je décrypte les normes sociales et l'exercice m'est déjà assez pénible comme ça.

Si tu veux, on en parlera plus dans les détails de tout ça dimanche (Mme Loyal -qui serte n'est pas très réaliste- imagine que tout dépend de sa propre volonté et a donc décrété que tu seras là. Elle est persuasive, alors je la crois) :)

#

(compte clôturé)

le jeudi 18 avril 2013 à 18h05

Inessa
Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord, un grand merci pour cet espace, qui bien que le polyamour m'était familier depuis quelques années grâce à des connaissances, m'a vraiment permis d'approfondir la question ces derniers mois et de me décider à en parler avec mon mari.

Pour me présenter brièvement, j'ai la petite trentaine, je suis mariée depuis 3 ans, et mon mari et moi avons donc, après plusieurs semaines de discussions et à mon initiative, décidé d'ouvrir notre relation.

Sur le papier, c'est génial, mais concrètement, je me rends compte que je risque d'avoir à "assumer" le fait d'être en public avec un autre alors que je porte une alliance. C'est en réalité un raccourci, car la plupart des gens ne verront pas mon alliance et parmi ceux qui la verront, la majorité s'en moqueront sans doute et moi aussi.

En fait, je croise souvent les mêmes personnes lorsque je sors, personnes que je ne connais pas particulièrement bien, mais qui savent que je suis mariée. Nombre d'entre elles gravitent dans des cercles qui s'entre croisent et où les nouvelles vont vite. Hors je ne veux surtout pas que mon mari soit perçu comme le cocu, ni être perçue comme la femme qui trompe.

Ma question est : avez-vous été confronté à une situation comme celle-ci et si oui, comment avez-vous géré/fait votre coming out ? Je n'ai pas non plus envie de porter une pancarte ou de devoir me justifier systématiquement auprès de chacun...

Merci d'avance pour votre aide ! :)

Salut,
je vis avec une valide et je suis handicapé, nous avons déjà des commérages sur le dos.
Ces commérages sont fait par des commerçants de la haute qui pratiquent l'échangisme chercher l"erreur, très cordialement.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

maripoza

le jeudi 18 avril 2013 à 22h22

Un petit témoignage si ça peut aider. :-D
A nous, mon mari et moi, elles nous a turlupiné cette question...
Mon mari, mon autre amoureux et moi, nous nous connaissons bien, mon mari vit et assume bien nos relations, et mon autre amoureux aussi, mais de là à l'assumer pleinement il y a quand même un grand pas à franchir.! :-/ Nous l'avons franchis il y a deux ou trois mois.
Bon cela faisait déjà plusieurs mois, que je fréquentais les même lieux et les même gens avec tour à tour l'un puis l'autre, mais cela pouvait laisser à penser que je trompais mon mari.
Il y a 2 ou 3 mois un ami commun fête son anniversaire et nous nous retrouvons tout les trois parmi les invités.
Je suis arrivé à la fête avec mon mari, et je suis repartie avec mon autre amoureux. <3
Mon mari est resté pour finir la soirée et à dormi sur place. Il appréhendait les remarques et autres quolibet.. et ben rien! mais alors rien de rien ! tout le monde s'est comporté le plus normalement du monde !
Depuis nous vivons tout cela sans nous prendre la tête ! la seule personne que je redoute encore de croiser, c'est ma belle mère ! mais bon, on verra bien...après tout je ne fais rien de mal !

Alors je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais parfois il suffit juste de se détendre, de vivre la situation, et c'est souvent moins pire qu'on ne l'imaginait. Et qui sait cela peut peut être aider l'autre à se détendre.

#

Nard Fox (invité)

le jeudi 12 janvier 2017 à 10h56

Bonjour tout le monde,

Nous vivons aussi une relation ouverte dans notre couple. Ma femme a depuis bien longtemps choisie de ne pas se contentée de notre seule relation et a choisie de me faire rapidement cocu.
Si elle reste mon unique partenaire, de sont coté, elle ne s'est jamais contenté de m’être totalement fidèle.
Dès le début de notre relation, elle m'a clairement dit vouloir me rendre cocu et qu'elle ne pourrait jamais se réserver a moi seul. Si j'ai eu beaucoup de mal a accepté ce point au début de notre relation, j'ai depuis compris que mon épouse avait besoin de se sentir désirée, de se sentir femme aux yeux d'autres hommes et que malgré tout ça, ça ne change rien a notre complicité, a notre couple.
Mariés depuis maintenant 15 ans, nous sommes totalement épanouies dans notre couple. Nous assumons totalement notre choix de vie aux yeux de tout le monde. Car oui, ma femme ne se cache pas. Elle sort librement aux bras de ses amants sans complexes, retenues ou peur du regard des autres.
Il m'a déjà été demandé comment je pouvais accepté d’être cocu et ma réponse est toujours la même. Je préfère une femme honnête qui m'avoue avoir plusieurs amants à une femme qui me trompe sans jamais rien me dire. Je sais que ce n'est pas banal, mais sa transparence et son honnêteté est a mes yeux un gage de respect dans notre couple, notre relation.
Je lui connait plus d'une quinzaine d'amants en 17 ans de vie commune dont 6 amants très réguliers qu'il n'est pas rare de voir a la maison prendre ma place dans notre lit conjugal sur des périodes allant d'une nuit a une semaine maximum.

Nos familles doivent se douter de la vie que nous menons car parfois, il y a des petits sous-entendus mais jusqu'à présent, jamais de questions, de reproches, de jugements car cette vie est notre vie, notre choix, notre plaisir partagé enfin....surtout ma femme.

#

Polygonale (invité)

le jeudi 12 janvier 2017 à 11h59

Ta femme n est pas poly du tout, ce que tu décris et plus un fantasme candauliste, surtout le faite que les amants prennent ta place dans ton lit.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion