Polyamour.info

bohwaz

bohwaz

Auckland (Nouvelle Zélande)

bohwaz.net

Oh my lover
Don't you know it's alright?
You can love her
You can love me at the same time
Much to discover
I know you don't have the time but
Oh my lover
Don't you know it's alright?

(PJ Harvey, Oh My Lover)

Polyamour ? Mais je suis monogame !

Rédigé le jeudi 23 avril 2009 à 23h31

Vous êtes monogame, mais vous êtes tombé amoureux/se d'un polyamoureux ou d'une polyamoureuse ?

Illustration : javan (CC By)

Comme toute relation entre deux personnes ayant des attentes différentes, une relation entre une personne monogame et une personne polyamoureuse peut présenter un bon nombre de défis.

Si vous vous considérez comme quelqu'un de monogame, et que vous désirez entreprendre une relation avec quelqu'un qui est polyamoureux, il est important d'entrer dans cette relation en pleine conscience. Ça ne va pas être facile. Votre partenaire va vous demander d'accepter des idées qui peuvent être en totale contradiction avec ce que vous avez toujours cru, et ça peut se révéler assez effrayant.

Il est nécessaire de savoir à l'avance que le polyamour peut se révéler être une partie intégrante de la personnalité de votre partenaire éventuel, et que si c'est le cas, vous n'allez pas pouvoir "convertir" votre partenaire ni le détourner du polyamour. Si votre partenaire n'est pas actuellement impliqué dans d'autres relations que celle qu'il a avec vous, c'est particulièrement tentant de croire que ça n'arrivera pas.

Si votre partenaire est polyamoureux, cela peut vous sembler plutôt abstrait, et vous pouvez vous laisser dire que si votre relation est assez bonne, vous n'aurez jamais à vous confronter à la réalité de voir votre partenaire désirer quelqu'un d'autre. Oubliez ça tout de suite, vous ne pourrez pas changer cet aspect de la personnalité de votre partenaire. Si vous espérez cela, vous risquez de vivre plutôt mal votre relation avec lui.

Les trucs à savoir : l'influence réciproque

  • D'un côté, le partenaire polyamoureux ne fournira aucune aide ou appui à son partenaire monogame pour s'adapter à ce nouveau genre de relation, et pourrait même plutôt faire pression sur celui-ci pour le pousser à passer à cette nouvelle manière de vivre.
  • De l'autre côté, le partenaire monogame essaiera de préserver l'illusion de la monogamie autant que possible en tentant d'isoler la relation, et en utilisant le déni explicite ou implicite, le refus ou encore l'hésitation à accepter les autres partenaires ou le polyamour en général. Dans certains cas, les accords mutuels du genre "ne me demande rien, ne me dis rien" peuvent servir à entretenir cette illusion.

Il est important de comprendre clairement que vous pouvez tout à fait être monogame, mais que votre relation est polyamoureuse. Elle doit être traitée comme une relation polyamoureuse.

Par exemple, disons que vous voudriez vraiment habiter à Bordeaux. Vous aimez vraiment Bordeaux, mais de par diverses circonstances, vous habitez à Paris. Vous devez bien assimiler que vous habitez à Paris, et agir en conséquence, indépendamment de votre désir de vivre à Bordeaux. Vous allez devoir vous rendre à l'évidence que vous allez avoir besoin d'un parapluie onze mois sur douze, et qu'il est vivement conseillé d'avoir un manteau chaud pour l'hiver... Si vous rejoignez une relation polyamoureuse, assurez-vous que vous avez totalement assimilé le fait que c'est une relation polyamoureuse !

Les trucs à savoir : les croyances

Le partenaire polyamoureux espère, croit, ou s'attend à ce que le partenaire monogame adopte le polyamour. Cet espoir/croyance/attente peut être manifeste ou caché, ou même subconscient. Alors qu'un individu qui s'identifie comme monogame peut très bien être heureux dans une relation polyamoureuse, mais peut aussi ne jamais devenir polyamoureux pour autant.

Le partenaire monogame espère, croit, ou s'attend à ce que l'arrangement polyamoureux ne soit que temporaire et devienne éventuellement une relation plus traditionnelle du genre "monogamie en série", un peu à la manière d'une célèbre série télévisée franco-canadienne, "il ne peut en rester qu'un". C'est à dire que le partenaire monogame peut espérer ou croire que la personne polyamoureuse fera par la suite un "choix" du nouveau partenaire monogame à la place des autres partenaires déjà existants, et qu'il abandonnera entièrement le polyamour. Encore une fois, cette croyance peut être manifeste ou cachée, ou encore subconsciente.

Le polyamoureux part du principe que les monogames sont fondamentalement incapables de s'adapter à être impliqués avec des polyamoureux, et de ce fait se freine dans l'intimité partagée, la participation ou l'engagement avec la personne monogame. Même si le partenaire monogame démontre ses capacités et sa volonté à voir la relation réussir.

Le monogame suppose que les personnes polyamoureuses sont fondamentalement "limitées émotionnellement", immatures, ou infidèles, ou que le polyamour du partenaire indique une incapacité à s'engager dans une relation ou plus simplement dans la vie en général. Et de ce fait se freine dans l'intimité partagée, la participation ou l'engagement avec la personne polyamoureuse.

Le polyamoureux est mal à l'aise ou peu sûr de lui sur le fait d'être le "seul" partenaire d'une personne monogame (indépendamment du fait que la relation soit une relation primaire ou moins impliquée). Il est vrai que beaucoup de personnes polyamoureuses se sentent soudainement et complètement abandonnées quand leur amoureux/se, adepte de relations monogames, rencontre une nouvelle personne qui veux être dans une relation exclusive. Cela donne l'impression au polyamoureux d'être "consommable" ou "jetable".

Le monogame, dans l'idée de se sentir en sûreté, pousse dans le sens à avoir une "parité" complète et immédiate avec (ou de préférence par dessus) les autres partenaires. Le résultat est une pression sur la relation qui provoque un développement trop rapide, dans le but de montrer au partenaire monogame que cette relation n'est pas inférieure ou "jetable".

D'autres choses à prendre en compte...

... Qui s'appliquent au développement d'une relation forte et durable de tout type, mais qui sont spécialement importantes dans une relation "mixte", mélangeant un monogamie et polyamour.

Les partenaires entrent souvent dans une relation en pensant un peu naïvement que "l'amour triomphe toujours de tout", en ignorant ou minimisant les défis et les besoins de l'autre avec lesquels il faut composer. Quand les partenaires sont habitués à des circonstances vraiment différentes, ou qu'ils ont des attentes vraiment différentes, cela requiert inévitablement beaucoup de patience, de communication, d'honnêteté, et de négociation. Pas seulement au début, mais tout au long de la relation.

Le fait est que, contrairement à la croyance populaire, l'amour ne triomphe pas de tout. Parfois, peu importe la sincérité des sentiments de deux personnes ou de combien elles s'aiment, il peut y avoir des différences qui rendent impossible une relation qui satisferait tout le monde. C'est malheureux quand ça arrive, mais il faut aussi savoir le reconnaître que ça peut arriver.

Les partenaires s'attendent à ce que l'autre fasse la majorité du travail dans la relation et qu'il se débrouille avec ses besoins, préférences, limites, ou insécurités. En fait, les deux partenaires doivent prendre leur responsabilité de la situation, et les deux doivent faire preuve d'initiative à travailler avec l'autre à mettre en place une base commune qui restera après les premiers instants de passion amoureuse.

Au début d'une relation, tout le monde est très enjoué et tout semble possible, et cela peut sembler simple de ne pas prêter attention les défauts d'un partenaire, et de développer une habitude à être toujours le seul à faire des compromis quand il y a un conflit. Mais cela peut rendre la relation beaucoup plus complexe à terme.

Souvenez-vous, une relation doit être bénéfique dans votre vie ! Ne vous mettez pas dans une situation où vous ou votre partenaire ne se concentreraient que sur les défis de la relation et oublieriez de vous détendre et profiter l'un de l'autre.

Traduit de Polyamory? But I'm monogamous! de Franklin Veaux (mise à jour du 10 mai 2006).

30 réactions (la dernière il y a 2 ans)

Proposez vos articles !

Si vous souhaitez témoigner de votre expérience ou développer vos idées, n'hésitez pas à vous inscrire pour proposer un article.

» Inscription

D'autres articles sur le même thème

Réutiliser cet article ?

Vous pouvez diffuser, copier, distribuer ou traduire cet article si vous respectez les conditons suivantes :

Vous pouvez nous contacter pour toute utilisation ne rentrant pas dans les termes de cette autorisation.

Espace membre

» Options de connexion