Polyamour.info

bohwaz

bohwaz

Auckland (Nouvelle Zélande)

bohwaz.net

Oh my lover
Don't you know it's alright?
You can love her
You can love me at the same time
Much to discover
I know you don't have the time but
Oh my lover
Don't you know it's alright?

(PJ Harvey, Oh My Lover)

Lettre à mon amie

Rédigé le jeudi 14 janvier 2010 à 02h24

Illustration : leochi (CC By)

Mon amie, je suis dans le train je vais donc en profiter pour t'écrire un peu sur le polyamour, car j'y pense beaucoup pour vous et aussi pour moi car c'est une philosophie que je trouve de plus en plus logique.

Je trouve en y réfléchissant vraiment, profondément, que le polyamour permet à l'être d'être plus libre. Pas libre dans le sens volage, mais libre dans la façon de distribuer ses sentiments, distribuer est peut-être un terme à éviter car je parle comme une vieille capitaliste, donc à partager. Tu es libre car tu aimes une, deux, trois, quatre ou plus de personnes, tu n'es donc pas prisonnière de cette sphère un couple, un homme une femme, ou même sexe/même sexe. Tu es libre car tu ne limites pas ton amour à une personne en essayant de cacher celui que tu as pour d'autres, en les évitant en y pensant, ou en culpabilisant d'y penser. Tu es libre tout simplement car tu peux aimer.

Enfin tu aimes ceux qui te le rendent sans te poser la question est-ce bien ou pas... Celui qui est polyamoureux est beaucoup plus courageux que le monoamoureux qui ne dit pas ses ressentis, ses sentiments sur telle ou telle personne, de peur de blesser l'autre partenaire. Il est courageux car il sait que ça lui fermera des portes avec certaines personnes car celles-ci n'accepteront pas la chose. Alors que, sincèrement, ces personnes "mono" n'ont-elles pas à un seul moment pensé être avec quelqu'un d'autre ?

La trahison commence dans la pensée. Ceux qui me diront non, je veux leur poser une question: Qui, quoi, qu'est-ce qui à ton avis a fait que tu sois monogame ? La nature humaine, la religion, la morale, la famille, la société ?

Le polyamoureux lui, aime beaucoup mieux que le monoamoureux car il sait pourquoi il aime. Il saura te dire plus facilement pourquoi il t'aime. Ça ne sera pas sa morale, sa religion qui feront qu'il t'aime mais ce sera toi. La personne aimée d'un polyamoureux est mieux aimée que celle aimée d'un monoamoureux, car le polyamoureux seul connait la vraie symbolique de l'amour. Une symbolique non dictée par la société mais dictée par les ressentis vis à vis des personnes.

Tu ne peux pas faire qu'un polyamoureux soit monoamoureux car tu ne peux pas te permettre d'empêcher l'autre d'aimer. Il t'aime toi, mais cet amour, il peut encore te l'offrir toujours de la même intensité en l'offrant aussi à quelqu'un d'autre. Tu n'es pas moins aimée car il aime quelqu'un d'autre en même temps.

Qu'est ce qui est gênant ? Ne serait-ce pas l'avis des gens ? Ta conception de l'amour ? Il faut qu'il accepte que tu es monoamoureuse et toi que tu acceptes qu'il est polyamoureux. Mais dans le fond, je pense qu'on est tous polyamoureux par nature. S'il accepte, alors fait de même.

Les polyamoureux sont souvent jaloux, contradiction ? Non,c'est parce qu'ils aiment plus intensément. Ils n'ont pas envie de perdre un de leurs amoureux car ils savent combien cette personne compte, plus qu'un monoamoureux qui a une vision moins intense de l'amour. Le mono étouffe l'autre. Il est égoïste car il veut de l'amour que pour lui. On dit souvent que c'est le polyamoureux l'égoïste mais je n'y crois pas... Être polyamoureux ce n'est pas sélectionner, mais considérer que chacun vaut quelque chose que tu prendras le temps d'aimer, et de ne pas laisser filer l'amour sur des critères premiers qu'un mono doit mettre en place pour opérer sa sélection de bovins. Laisse ton égoïsme, ta possessivité de côté, ces sentiments primaires d'hommes stupides, et sache que tu es bien plus aimée qu'un mono par un mono qui critiquera d'ailleurs ce que je dis.

Certains diront comme j'ai pu l'entendre, que c'est une façon de cautionner le "cocuage". Mais ces gens n'ont rien compris. C'est une façon d'aimer pas de cautionner. Ils ne voient pas d'amour là-dedans. C'est je pense qu'ils ne savent pas la véritable notion de l'amour. Alors c'est leur amoureux qu'il faut plaindre et non toi qui es aimée intensément d'un polyamoureux.

Étouffer l'autre, c'est vouloir le posséder, ce n'est pas vouloir l'aimer.

(Ce texte a été rédigé par une amie sur son journal en 2005.)

2 réactions (la dernière il y a 7 ans)

Proposez vos articles !

Si vous souhaitez témoigner de votre expérience ou développer vos idées, n'hésitez pas à vous inscrire pour proposer un article.

» Inscription

D'autres articles sur le même thème

Réutiliser cet article ?

Vous pouvez diffuser, copier, distribuer ou traduire cet article si vous respectez les conditons suivantes :

Vous pouvez nous contacter pour toute utilisation ne rentrant pas dans les termes de cette autorisation.

Espace membre

» Options de connexion